Artist picture of Amii Stewart

Amii Stewart

3 181 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Née le 29 janvier 1956 à Washington, fille d'un père travaillant au Pentagone, Amy « Amii » Paulette Stewart grandit dans une famille nombreuse. Elle débute la danse à neuf ans et se perfectionne dans une école spécialisée, puis sur le tas dans diverses compagnies. Elle part ensuite faire ses armes à Londres où elle se fait remarquer par le producteur Barry Leng qui la signe sur Hansa Records.

En 1978, Amii Stewart sort une reprise du « Knock On Wood » d'Eddie Floyd, véritable bombe disco qui atteint la tête des classements américains et européens. L'album Knock On Wood (1979) suit, incluant également la reprise « Light My Fire » des Doors. Un deuxième disque ne tarde pas à sortir, Paradise Bird (1979), mis en avant par le titre original « Jealousy » et « The Letter ».

Incluant le duo « My Guy / My Girl » (1980) avec le chanteur de soul Johnny Bristol, le troisième album intitulé Images (1981), mélange de pop et de R&B, présente la reprise de « Where Did Our Love Go » des Supremes, ainsi que les simples « Great Balls of Fire » et « Rocky Woman ».

En 1982, Amii Stewart se consacre à sa vie privée et part s'installer en Italie où elle signera chez RCA Records, qui sort l'album Amii Stewart (1983) et le simple « Working Late Tonight » qu'elle interprète au festival de San Remo. Son duo « Grazie perché » avec Gianni Morandi est un tube dans le pays, de même que « Friends » écrit par Mike Francis inclu sur l'album Try Love (1984), qui marque un changement de style pour la chanteuse, affirmant ne pas souhaiter se cantonner à des productions similaires au « Knock On Wood », choix confirmé par le duo avec Mike Francis, « Together » (1985).

Un accueil décevant est réservé à la sortie du disque Amii (1986) et des simples « Love Ain't No Toy » et « Time Is Tight », produit par Giorgio Moroder et les hollandais de Bolland & Bolland. Greg Walsh produit le suivant, Time for Fantasy (1988), où figure « I Stille Believe » que Mariah Carey reprendra par la suite.

Avec Pearls (1990), Amii Stewart reprend des classiques du compositeur de musiques de films Ennio Morricone, avant de s'en retourner vers le R&B avec Magic (1992) et les titres « Don't Stop (Pushin') » et « Don't Be So Shy ». Sur Lady to Ladies (1994), accompagnée d'un orchestre symphonique, elle rend hommage aux chanteuses qu'elle admire, comme Aretha Franklin, Diana Ross ou Annie Lennox, démarche qu'elle réitère envers des chanteurs masculins avec The Man I Love (1995), avant de revenir à un style plus pop pour Love Affair (1996). L'album Unstoppable (1999) propose des remixes des plus gros tubes de la chanteuse.

En 2004, Amii Stewart enregistre Lady Day (2004) issu de la comédie musicale retraçant la vie de la chanteuse Billie Holiday.