Artist picture of Nej

Nej

67 694 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Elles ne sont pas nombreuses, les artistes dont la voix vous marque dès la première écoute. Nej est de celles-ci. C'est l'une des voix les plus reconnaissables de la pop urbaine. C'est aussi une attitude, une silhouette, toujours surmontée d'un chapeau. À seulement 26 ans, sa signature vocale inédite, mélange de r'n'b et de vibes à tonalité orientale, l'ont durablement imposé. Une preuve ? Une fanbase solide qui plébiscite tous ses titres et clips comme « I Miss u », « Fauter », « Où tu es », « Mon numéro » ou encore « Ana Kidali ». Une autre ? Le fait d'être une valeur sûre, auprès de toute la scène rap. Rohff, Mister You, Niro, Naps… De Paris à Marseille, tous se sont empressés de collaborer avec Nej. Le chemin a été long pour construire cette identité. À 11 ans, la petite dernière d'une famille franco-marocaine de cinq enfants -elle se rappelle avoir été une élève « dissipée, très rêveuse, fofolle »- se prend de passion pour la musique. Mary J.Blige, la new Jack aux États-Unis, Wallen, K-Reen en France nourrissent son amour pour les grandes voix. Nej se voit en haut de l'affiche, grandit en allant en studio, commence à performer dans des festivals. Une carrière qui part sur des chapeaux de roue Faire de la musique sa vie reste du domaine du rêve, même quand elle arrive à Paris, à 18 ans ; elle laisse des études débutées dans la région de Toulouse. Une semaine à peine après son arrivée, elle se retrouve en studio ! Elle pose aux côtés du rappeur S.Prinoir, talent parisien, notamment remarqué aux côtés de Nekfeu sur le tube « Ma Dope ». Être une femme, avec une voix incomparable, dans une industrie qui, à l'époque, norme les corps, pave le chemin de difficultés. Nejoua, -son vrai prénom- se métamorphose, expérimente, se heurte à la vie, apprend. Et pendant quatre ans, travaille pour que Nej, l'artiste, la chanteuse incandescente poursuive sur sa belle lancée. Nouvelle Nej « Enchantée », ce premier album, est très copieux. Il contient 35 titres et elle y impose sa nouvelle confiance en elle, en sa puissance, en sa double culture. C'est une manière de remercier son public fidèle, ses fans qui jugent à raison qu'elle est sous-estimée. "Ana Kidali" l'un des premiers singles sortis mi-novembre et sorti en clip sur YouTube culmine déjà à plus d'un million de vues. C'est peu de dire que la nouvelle Nej est attendue. Cet album, c'est aussi l'occasion de se présenter à celles et ceux qui n'ont pas encore eu l'honneur d'entendre sa voix qui monte haut et chante sa vie, ses déboires, ses aspirations. Très marquée par les chanteuses égyptiennes et libanaises, auxquelles elle voue une admiration sans bornes, Nej ne souffre pas la comparaison. Surtout l'expression « le feu sous la glace » prend tout son sens quand on l'entend comme dans « Laisse-les parler », où elle clame haut et fort : « Je n'ai pas peur de l'interdit ». Et si elle tient à son image de diva pas capricieuse, classe et modeste, elle ne manque pas de rappeler qu'elle ne se laissera plus marcher sur les pieds. « Me prends pas pour une conne / Je viens du Mirail », lâche-t-elle dans « Nya », aux côtés de V.V., les rappeurs signés sur le même label qu'elle, Miel Noir. Un album et des collaborations solides Dès l'intro d' « Enchantée », qu'elle a travaillé pendant quatre ans, Nej nous convie à ce mariage entre pop urbaine et orientale, au dosage précis et où elle fait entendre un arabe littéraire impeccable, travaillé avec sa mère. Aux instrus, on retrouve notamment Christophe Ghenda, désigné comme l'un des top beatmakers de ces dernières années passées. Aux côtés du mélodiste Scridge, elle épingle l'amour, l'amitié, les trahisons qu'ils font subir dans « Mon Numéro ». Dans « Zeillo », elle parle de résilience, elle qui se dit « abîmée par la vie », qui «respire mais [est] morte cent fois ». La vulgarité de la vie est ici sublimée, sa beauté aussi comme dans le tube uptempo "Péché mignon", chanté aux côtés de Souf. Les collaborations s'enchaînent comme avec Lefa ( le très sensuel et efficace "Juste une fois"), ancien de la Sexion d'assaut, ou encore Niro ( "Ce que l'on sème"), deux des MCs les plus respectés de la scène actuelle. D'autres artistes urbains majeurs comme Ridsa ("Que voulez-vous ?) ou Zaho, qu'on ne présente plus (sur "Tourner la tête") l'ont rejoint sur le projet. Elle reprend aussi "Pense à moi", l'une des chansons d'amour les plus douces de la chanson française, de Gage et sa voix en fait des merveilles."Enchantée" fait cohabiter une vision sombre dans un univers au demeurant pop, léger et coloré qui résonne également dans "Poupiya", l'un des titres très forts de l'album. Une confession, où Nej se fait très personnelle et donne une des clefs pour la comprendre. Le feu sous la glace, on vous dit. Le public s'identifie à de belles personnalités, avec du vécu et une culture musicale diverse. Comme Nej. « On me colle une étiquette / Personne n'a vu les larmes que j'ai versé sous mon chapeau », dit-elle dans « Laisse-les parler ». Ne l'appelez plus la « femme au couvre-chef ». Nej vous regarde droit dans les yeux désormais, et sa musique va largement toucher les cœurs.