Artist picture of Boogie Down Productions

Boogie Down Productions

13 262 fans

Top titres de l'artiste

9mm Goes Bang Boogie Down Productions 04:17
The Bridge Is Over (Street X-Rated Version) Boogie Down Productions 03:24
South Bronx Boogie Down Productions 05:08
Love's Gonna Get'cha (Material Love) Boogie Down Productions 06:38
The Bridge Is Over (Radio Version) Boogie Down Productions 03:23
My Philosophy Boogie Down Productions 05:37
I'm Still #1 Boogie Down Productions 05:24
You Must Learn Boogie Down Productions 05:28
Criminal Minded Boogie Down Productions 05:17
I'm Still #1 Boogie Down Productions 05:08

Sortie la plus populaire

Essays on BDP-ism (feat. Scott LaRock)

EXPLICIT

I'm Still #1
Jimmy
My Philosophy

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Formé en 1986 à New York (South Bronx) par KRS-One et DJ Scott La Rock, Boogie Down Productions s'impose d'abord par sa structure musicale. Adepte d'un hip hop minimaliste, Boogie Down Productions pratique une certaine forme de déstructure musicale, avec des rythmes tellement complexes qu'il est très souvent difficile d'en extraire un gimmick. Cette rigueur spartiate de la musique est en adéquation parfaite avec l'idélogie rigide et parfois contradictoire de KRS-One (qui signifie : Knowledge Rules Supreme Over Nearly Everyone).

Contradictions

En effet, KRS-One prône l'arrêt de la violence entre Noirs et n'hésite pas à dégager avec perte et fracas les PM Dawn de scène ; il se pose comme l'ennemi suprême du matérialisme mais accepte de faire une publicité pour Sprite. Dans cette contradiction affichée, KRS-One rentre dans le panthéon des génies paradoxaux de la musique populaire (aux côtés des Sex Pistols, NTM et autres James Brown).

Esprits criminels

« South Bronx  » (1986), premier single du groupe, est un pur morceau d'egotrip s'attaquant ouvertement à MC Shan & Juice Crew, qui prétendaient que l'âme du hip hop ne pouvait venir que de Queensbridge. Dans la même lignée, en 1987, BDP sort Criminal Minded, son premier album.

Rap conscient

En août 1987, DJ Scott La Rock est assassiné à New York par un tireur inconnu. Ce sera un grand choc pour KRS-One. A partir de ce moment là et jusqu'à la fin de sa carrière, le groupe n'aura de cesse de clamer un discours politisé, créant ainsi la nouvelle vague du rap conscient, reprenant le flambeau abandonné par Grandmaster Flash ; en ce sens Boogie Down Productions aura une influence considérable sur des groupes commes Public Enemy aux USA ou encore Assassin en France.

Professeurs de Hip-hop

By All Means Necessary sort en 1988 ; des titres comme « My Philosophy » ou « Stop the Violence » intronise KRS-One comme le Hip Hop's Teacher, dénonçant la violence de la drogue et la structure du pouvoir blanc. En 1989, KRS-One fonde le Stop the Violence Movement, un all star où l'on retrouve entre autres Public Enemy, Kool Moe Dee, Afrika Bambaata, Queen Latifah, Stestasonic.

Austérité

La même année sort Ghetto Music : the Blueprint of Hip Hop, un album encore plus austère musicalement, mais sur lequel figure l'extraordinaire « You Must Learn  ».


Fade sexisme

En 1991 sort le seul et unique album live de BDP, Live Hardcore Worldwide, un brulôt qui reste l'un des meilleurs albums rap live sortis à ce jour. En 1992, KRS-One divorce de sa femme, Ms. Melodie ; affecté, il sort Sex and Violence, un album fade au sexisme grotesque. Boogie Down Productions se sépare après ce sinistre disque.

Solos

KRS-One pousuit sa route en solo, produisant 4 albums : Return of the Boom Bap, KRS-One (1995), i Got Next (1997) et Maximum Strenght (1998). Fin 1999, une compilation, KRS-One, A Retrospective propose sur un triple LP les meilleurs titres de BDP et de KRS-One.