Artist picture of Wire

Wire

13 768 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

C'est dans le brouillard et le froid londonien du mois d'octobre 1976 (et au sein du collège d'art de Watford) que le batteur Robert Grey dit Gotobed (né le 21 avril 1951 à Marefield), le bassiste et chanteur Edward Graham Lewis (né le 22 février 1953 à Grantham), Bruce Clifford Gilbert (né le 18 mai 1946 à Watford) à la guitare, et le chanteur et guitariste Colin Newman (né le 16 septembre 1954 à Salisbury), fondent Wire.

Au mois de juillet 1977, Wire - dont la majorité du répertoire est alors composée par Newman - apparaît au programme de Live At The Roxy WC2 (aux côtés de The Adverts, ou les Buzzcocks), compilation en public des actes majeurs de la scène punk britannique de l'époque. C'est en décembre de la même année qu'est éditée ce que l'on considère a posteriori comme une suite punk, premier album portant le titre de Pink Flag, et incluant des morceaux minimalistes et très courts (parfois de moins d'une minute). Produit par Mike Thorne (adepte des synthétiseurs), le second album - Chairs Missing - sort en août 1978, et vaut au groupe le surnom de   « Pink Floyd des débuts ». Au mois de septembre 1979 est édité le troisième effort du groupe, 154, dans lequel Lewis assure la majorité des parties vocales en leader.

Première séparation

Au mois de juillet 1981 sort Document And Eyewitness, compilation de morceaux inédits, interprétés en public : ce disque clôt la première période du groupe.Après un hiatus de plusieurs années (au cours de laquelle les différents membres du groupe se livrent à des activités en nom propre), Wire revient en devant de scène en 1986, et prend l'habitude de se produire avec The Ex-Lion Tamers en première partie : les premiers interprètent le répertoire actuel, alors que les seconds se consacrent à des pièces plus anciennes.

Largement nourris de sonorités électroniques, paraissent alors les albums The Ideal Copy (avril 1987), A Bell is a Cup...Until it Is Struck (mai 1988), et l'album live (mais remixé en studio) It's Beginning to And Back Again (mai 1989). Ce dernier effort offre l'un de ses rares hits au groupe (« Eardrum Buzz »).

Deuxième séparation

L'utilisation frénétique d'une batterie électronique dans Manscape (mai 1990), convainc Gotobed que sa présence est désormais inutile au sein d'un groupe, qui se définit alors ironiquement comme un beat combo, qui perd une lettre dans son départ, et se dénomme désormais Wir, non sans avoir édité sous son ancienne appellation The Drill (avril 11991), album ne regroupant que différents remixes de la chanson-titre.Le premier album de la nouvelle formation s'intitule The First Letter, et sort en 1991.

Troisième séparation

Wire multiplie alors les éditions d'inédits, d'EP, ou de répétitions (sic), sur un mode plus ou moins confidentiel : The Third Day (2000), Red & Burn 01 et 02 (juin 2002) maintiennent vivace le souvenir du groupe dans le coeur des fans. Après une nouvelle période consacrée aux aventures personnelles, à la réédition des premiers disques (veillant à ne pas y inclure d'inédits, « nuisant au projet originel », et le retour de Gotobed, un nouvel album est publié en mai 2003 ( Send ).

Éternel retour


Il est suivi d'Object 47 - car il s'agit de la quarante-septième référence du catalogue discographique du groupe - (paru en juillet 2008, et où Gilbert brille par son absence). Ce dernier est remplacé dans les tournées suivantes par la guitariste rythmique Margaret Fiedler McGinis (ex Laika), puis par l'ex-guitariste d'Helmet Page Hamilton. L'entité Wire est de retour en 2011 avec l'album Red Barked Tree puis deux ans plus tard avec le treizième du nom Change Become Us , constitué d'anciens titres retravaillés en studio.