Artist picture of Joe Louis Walker

Joe Louis Walker

17 508 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Né à San Francisco (Californie) le  25 décembre 1949, Joe Louis Walker est issu d'une famille de musiciens. Influencé par B.B. King et T-Bone Walker, Joe Louis Walker commence à se faire connaître sur la scène blues de San Francisco vers 1965, alors qu'il n'a que seize ans. Durant ces années d'apprentissage, Joe Louis Walker se produit aux côtés de John Lee Hooker, Willie Dixon, et même Jimi Hendrix. Ami de Mike Bloomfield, Joe Louis Walker est affecté par la mort de ce dernier en 1981. Il reprend alors le chemin de l'université, et passe un diplôme en musique et en anglais.

Le blues revient en force avec l'enregistrement en 1986 de Cold Is the Night, premier album sous son nom. Avec The Gift en 1988, et Blue Soul l'année suivante, Joe Louis Walker devient une figure de proue du renouveau du blues aux côtés d'un Robert Cray. Il est aidé en cela par sa signature chez Verve qui lui offre les moyens de ses ambitions. Dès Blues Survivor en 1993, Joe Louis walker prend une dimension internationales, notamment à travers ses participations à de nombreux festivals de blues.

Toujours en 1993, Joe Louis Walker participe à Blues Summit de B.B. King. Il commence ensuite à alourdir son blues orné de soul et de rock avec l'apparition de nombreux invités sur ses disques. J.L.W. en 1994 est médiocre malgré la présence de Branford Marsalis ou Tower of Power et ses cuivres. Joe Louis Walker collabore alors avec le légendaire Steve Cropper qui co-produit Blues of the Month Club en 1995. Là encore le résultat n'est pas probant, pas plus qu'il ne l'est pour Great Guitars en 1997, noyé sous les collaborations en tous genres.

Les deux hommes retiennent la leçon, et offrent avec Preacher & the President en 1998 un album de blues beaucoup plus concis. Silvertone Blues en 1999, est le dernier album de Joe Louis Walker pour Verve et une nouvelle semi-réussite. Peut être délivré d'une certaine pression commerciale, Joe Louis Walker revient à de meilleures dispositions. In the Morning et Pasa Tiempo en 2002 montrent un net regain de forme, confirmé ensuite via New Direction en 2004. Joe Louis Walker tombe alors dans un certain train-train avec des albums peu marquants qui se suivent et se ressemblent. Signé chez Alligator Records, Joe Louis Walker professe toujours un blues énergique en 2012 avec Hellfire. Trois ans plus tard, Everybody Wants a Piece prouve qu'un demi-siècle de carrière n'a pas entamé son blues incandescent.