Artist picture of Jennifer Warnes

Jennifer Warnes

10 692 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Jennifer Jean Warnes est née à Seattle, dans l'État de Washington, le 3 mars 1947. Élevée à Anaheim, en Californie, elle chante à l'église et dans différentes chorales jusqu'à ses dix-sept ans. Elle commence ensuite à se constituer un répertoire inspiré par le folk de Joan Baez. C'est cependant dans un registre plus pop que sort en 1968 l'album I Can Remember Everything. La même année, elle tient le principal rôle féminin de la comédie musicale Hair, puis enregistre son deuxième album See Me, Feel Me, Touch Me, Heal Me (1969).

En 1971 intervient la rencontre de Leonard Cohen dont elle devient une amie proche et privilégiée, participant à plusieurs de ses tournées et certains de ses albums. L'année suivante, son troisième album solo Jennifer ne bénéficie pas de cette proximité, malgré une production signée John Cale. Le disque disparaît même très vite des rayons et n'est réedité qu'en 2013 par un label japonais.

La chanteuse parvient au succès tardivement mais largement avec le tube « Right Time of the Night » sur l'album Jennifer Warnes (1976). Le titre se classe n°6 au Billboard tandis que l'album stagne en 43ème position. Trois ans plus tard paraît, dans un anonymat relatif, son successeur Shot Through the Heart (1979). C'est par le cinéma et en particulier les chansons extraites de bandes originales de films que Jennifer Warnes va faire résonner son nom dans les classements du monde entier. Il y a tout d'abord, en 1982, le duo « Up Where We Belong » avec Joe Cocker qui bénéficie des retombées du long-métrage Officier et gentleman. Cinq ans plus tard, c'est avec un nouveau duo, « (I've Had) The Time of My Life » avec Bill Medley, tiré de la bande originale du film Dirty Dancing, qu'elle revient au sommet des ventes.

Quelques mois auparavant, à la fin de l'année 1986, est paru son sixième album Famous Blue Raincoat, dédié au répertoire de Leonard Cohen. Comme à chacun de ses enregistrements, Jennfier Warnes s'entoure d'éminents musiciens de studio pour l'album suivant The Hunter qui paraît en 1992. Peu prolifique, elle prend son temps pour composer la suite qui sort en 2001 sous le titre The Well. Si elle se fait discrète, elle continue néanmoins de collaborer avec Leonard Cohen ou avec d'autres artistes comme John Prine ou Chris Hillman. Des événements personnels (la mort de ses deux soeurs et de son manager) perturbent la réalisation de son neuvième album consacré à des reprises, Another Time, Another Place, qui voit finalement le jour en mai 2018.