Artist picture of Magic System

Magic System

589 199 fans

Artistes similaires

Biographie

Formé en 1996 à Abidjan, en Côte d'Ivoire, Magic System est composé des chanteurs et musiciens Asalfo, Goudé, Tino et Manadja. Ils se connaissent depuis l'enfance et sont restés ensemble alors que le groupe originel comprenait sept personnes.

Leur premier album, Papitou, sorti en 1997 ne rencontre que peu d'écho. Le suivant, 1er Gaou, paru en 1999 en Côte d'Ivoire, fait décoller leur carrière. Le succès du simple-titre leur ouvre la porte d'une distribution française. Remixé par Bob Sinclar, « 1er Gaou » devient un véritable tube, non seulement en France mais dans de nombreux pays européens. Toute l'Afrique et les Caraïbes sont également touchés.

En 2001, Magic System sort Poisson d'Avril, comprenant le titre phare « Un Gaou à Paris », aimable copier/coller de leur succès initial. Le résultat est forcément moindre pour cette redite. Les albums Cessa Kié la Vérité (2005) et Ki Dit Mié (2007) montrent les limites de l'inspiration du groupe. Des problèmes de management viennent en outre compliquer son fonctionnement. Magic System reste cependant l'ambassadeur d'une certaine joie de vivre à l'africaine et une véritable attraction scénique.

Le groupe revient en force en 2011 pour un nouvel album, idéalement préparé par le succès du simple « Ambiance à l'africaine ». Le titre « Chérie Coco », avec la participation de Soprano, augure de l'ambiance survoltée de l'album sorti au printemps. Touté Kalé ne contient pas que des tubes. Avec la participation de Tiken Jah Fakoly sur un titre, il montre que Magic System a aussi un regard sur les vicissitudes du continent africain.

Magic System marque une pause en 2012 et en profite pour sortir sa première compilation D'Abidjan à Paris. Cette courte interruption permet au groupe de revenir en mars 2014 avec de nouvelles ambitions que le tube « Magic in the Air », produit par RedOne, manifeste. Le simple est la locomotive naturelle de l'album Africainement Vôtre, qui sort en mai. La formation ivoirienne ne tarde pas à lui donner une suite avec l'album Radio Afrika, consacré aux thèmes les plus populaires de la musique africaine, dont le premier extrait « Sweet Fanta Diallo », dû à Alpha Blondy.

La belle histoire subit un coup d'arrêt en 2016 avec deux drames consécutifs à quelques jours d'intervalle entre avril et mai : c'est d'abord la mort de Papa Wemba, une des figures les plus populaires de la musique africaine, victime d'un malaise sur la scène du Fuema, le festival organisé par Magic System, puis le groupe perd son batteur, Didier Bonaventure Deigna, surnommé « Pépito ». Le musicien, véritable chef d'orchestre de la formation depuis seize ans, meurt noyé à Jacqueville, en Côte d'Ivoire alors qu'il portait secours à un nageur en difficulté.