Artist picture of Thee Oh Sees

Thee Oh Sees

23 418 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Thee Oh Sees est un groupe formé par John Dwyer à San Francisco en 1997. Ce natif de Providence (Rhode Island) a déjà collaboré avec plusieurs groupes (Coachwhips, Pink & Brown, Yikes, Up Its Alive ou encore Swords & Sandals) lorsque l'idée d'un rock folk psychédélique lui vient à l'esprit. Ce sera donc Thee Oh Sees, après être passé par d'autres noms comme Orinoka Crash Suite (OCS), Orange County Sound ou The Ohsees.

John Dwyer (guitare, chant) enrôle alors Brigid Dawson (chant, tambourin), Petey Dammit! (basse) et Mike Shoun (batterie). C'est entre leurs influences alliant le rock psychédélique et le rock garage que les membres du groupe fomentent un premier album (après avoir sorti, sous d'autres noms, un disque autoproduit en 2003 et quelques singles), intitulé Sucks Blood (2007).

Il sera suivi en 2008 de The Master's Bedroom Is Worth Spending a Night In, qui installera le groupe pour de bon. Dog Poison (paru en 2009, mais en 2012 pour l'édition française) et Warm Slime (2010) imposent Thee Oh Sees comme un groupe extra-terrestre, distillant une pop psychédélique (plus tard, Tame Impala se réclamera parfois de leur influence) teintée de rock plus abrasif. Parus la même année, en 2011, Castlemania et le plus rock Carrion Crawler/The Dream  voient le groupe fédérer un public plus large tout en restant relativement confidentiel en France.

C'est à cette période que Thee Oh Sees embauche un nouveau batteur, Lars Finberg. Le groupe sort alors un nouvel album intitulé Putrifiers II à l'automne 2012. Celui-ci scelle un peu plus la notoriété du groupe en Europe et en France et jouit dès lors de critiques plus consistantes et positives. Alternant sans répit enregistrements et tournées, Thee Oh Sees a pour réputation d'user les musiciens. Aussi, c'est une équipe renouvelée qui arrive entre les albums Floating Coffin (2013) et Drop (2014). À peine remis, John Dwyer et ses comparses d'aventure repartent pour une tournée-marathon sillonnant les États-Unis et l'Europe. De retour en studio, ils peaufinent l'enregistrement de Mutilator Defeated at Last, prêt pour paraître en mai 2015. Le groupe livre son successeur, A Weird Exits un an plus tard, non sans avoir fait la preuve de son énergie scénique au travers de Live in San Francisco.