Artist picture of Enrico Caruso

Enrico Caruso

9 731 fans

Playlists

Biographie

C'est à Naples que naît et meurt Enrico Caruso, considéré comme le plus grand chanteur ténor de son temps voire du XXème siècle. Né dans une famille modeste (son père travaille dans une usine de tissus) le 25 février 1873, Errico Caruso commence par chanter dans une chorale. Encouragé à prendre des leçons de chant, il étudie auprès de Guglielmo Vergine puis de Vincenzo Lombardi. N'étant pas un musicien et éprouvant des difficultés à déchiffrer les partitions, il chante de mémoire.

En 1895, Enrico Caruso fait ses grands débuts à 22 ans dans L'Amico Francesco de Domenico Morelli. Aussitôt remarqué par des imprésarios, il est emmené en tournée, enchaînant les premiers rôles dans Cavalleria Rusticana, La Traviata, Rigoletto (Verdi), Faust (Gounod), Lucia di Lammermoor et Manon Lescaut. Le 17 novembre 1898, il chante à la création de l'opéra Fedora, dirigé par le compositeur Umberto Giordano. Sa carrière internationale lancée, Caruso fait le tour du monde. Il impressionne aussi bien Giacomo Puccini que le chef d'orchestre Arturo Toscanini qui l'engage dans La Bohême à la Scala de Milan en 1900. Deux ans plus tard, il donne la réplique à Nellie Melba dans Rigoletto à Covent Garden (Londres).

Encensé lors de ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans Rigoletto en 1903, Enrico Caruso élit domicile aux États-Unis et se produit régulièrement dans cette salle. Sous contrat avec RCA Victor, il associe son nom à 488 enregistrements qui l'enrichissent et participent grandement à l'essor du phonographe. En 1906, après une représentation de Carmen, le « Grand Caruso » est pris dans le tremblement de terre qui frappe San Francisco. Parmi les rôles qui établissent sa légende à l'opéra figurent ceux de L'Elisir d'amore de Donizetti, La Juive d'Halévy, Aïda, Rigoletto et La Traviata de Verdi, Madame Butterfly de Puccini ou Paillasse de Leoncavallo.

Lorsque la Grande Guerre éclate, Caruso se réfugie en Amérique du Sud où il collecte des fonds pour soutenir les forces alliées. En 1918, dix ans après le départ de sa première femme Ada, le ténor refait sa vie avec l'Américaine Dorothy Park Benjamin qui donne naissance à leur fille Gloria l'année suivante. En 1920, il échappe à un attentat à la bombe lors d'une soirée de gala en son honneur à La Havane (Cuba). Gravement malade à la fin de sa vie, Enrico Caruso subit six opérations en trois mois. Fin 1920, le ténor se blesse lors d'une représentation de Samson et Dalila au Metropolitan Opera. Il revient à Naples où il meurt d'une septicémie le 2 août 1921, à l'âge de 48 ans. La disparition du plus grand chanteur de son temps donne lieu à des funérailles nationales.

Trente ans plus tard, Mario Lanza interprète son personnage dans le film Le Grand Caruso de Richard Thorpe. Outre des oeuvres d'art lyrique, Caruso a été le premier chanteur à enregistrer des airs napolitains. Son imposante discographie dispersée sur des centaines de compilations comprend des séries remarquables comme les coffrets de 12 CD The Complete Caruso (200R, RCA Red Seal) et The Complete Recordings 1902-1920 (2006, Naxos).