Artist picture of David Walters

David Walters

2 771 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

En ce début de XXIème siècle, la musique se mondialise et se globalise, les frontières entre les genres sont de plus en plus floues et ténues. Ainsi David Walters est-il autant marqué par ses origines caribéennes que par l'influence de l'Afrique, s'il pratique un folk acoustique, il n'oublie pas qu'il est également DJ et remixeur à l'aise dans l'electro. Awa en 2005 lui procure une première carte de visite, Home en 2009 doit lui permettre d'agrandir encore le toit de de son inspiration et de pousser les murs de son influence. D'origine caribéenne, David Walters s'établit d'abord à Bordeaux (Gironde) avant de choisir Marseille (Bouches-du-Rhône) comme lieu de résidence. Surtout il voyage en Afrique où il s'imprègne du blues africain, tel que pratiqué par des maîtres comme Ali Farka Touré. D'abord remarqué en tant que DJ, David Walters se produit en première partie de David Bowie ou Les Négresses Vertes, remixeur avisé il triture savamment des titres de Zuco 103 et Gotan Project. Avec Awa en 2005, David Walters propose une synthèse aboutie d'un chant créole, de machines électroniques et d'une guitare sèche élégante. Son horizon et sa reconnaissance doivent encore s'élargir avec la sortie de Home en octobre 2009. Ses activités devant et derrière la caméra l’ont éloigné des studios pendant plusieurs années. Pendant cinq ans exactement. Cinq ans durant lesquels il aura parcouru le monde pour les Nouveaux Explorateurs de Canal +, pour rencontrer celles et ceux qui font chauffer le coeur musical de l’Afrique, de l’Amérique du Sud ou de l’Asie, Le temps de digérer ces expériences enrichissantes comme plusieurs vies, et David Walters a repris le chemin de l’écriture et des maquettes, une route du groove qui l’a mené jusqu’au prolifique Patchworks (Mr President, Voilààà Sound System, Da Break...). Comme une évidence, les deux mastermind musicaux souvent habitués à composer, jouer et enregistrer seuls leurs musiques, se sont accordés et ont rapidement compris qu’ils étaient sur les mêmes fréquences.Et avec Patchworks, David a trouvé le metteur en son qu’il recherchait, le binôme rêvé pour se remettre sur les bons rails musicaux. Avant un album à venir en 2020 sur Heavenly Sweetness, Mama en est le premier extrait. Un titre où la résonance boisée du balafon, la flûte méditative et les choeurs féminins reviennent aux racines Créoles de David, rappellent le souvenir de son grand-père Caribéen exilé à New York mais, surtout, un titre dédié à sa grand-mère. Elle qui après les dernières envolées electro-disco vient déclamer le texte sur les ultimes mesures.