Artist picture of Julie Andrews

Julie Andrews

29 735 fans

Artistes similaires

Biographie

Julia Elizabeth Wells est née le 1er octobre 1935 à Walton-on-Thames, Surrey, Angleterre. Baignée dans un univers musical dès sa plus tendre enfance, celle qui se rebaptisera Julie Andrews plus tard (en raison d'un premier mariage) débute le chant dès son plus jeune âge, à sept ans. Elle prendra ensuite des cours de comédie à la Cone-Ripman School de Londres, avant de monter sur la scène du London Hippodrome dans la revue Starlight Roof en 1947, dans laquelle elle interprète « Je suis Titania la blonde », extrait de l'opéra Mignon, d'Ambroise Thomas. Julie Andrews apparait ensuite dans plusieurs adaptations de Aladdin, Jack et le Haricot Magique, Le Petit Chaperon Rouge ou encore Cendrillon...

Julie Andrews se produit ensuite à Broadway, en 1954, dans une comédie de Sandy Wilson, The Boy Friend, qui deviendra mythique par la suite, au bout de plusieurs centaines de représentations. Très remarquée, Julie Andrews se voit alors confier le rôle principal dans My Fair Lady. C'est en 1957 que la chanteuse et comédienne campe le rôle de Cendrillon, dans la comédie musicale télévisée de Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II, avant de jouer celui de la reine Guenièvre dans Camelot, d'Alan Jay Lerner et Frederick Loewe. La véritable consécration viendra ensuite en 1963 et le rôle de Mary Poppins, adaptée sur grand écran. Des titres comme « Supercalifragilisticexpialidocious » ou « Un Morceau de Sucre » permettront à Julie Andrews d'acquérir une notoriété internationale d'envergure. Elle obtient même l'Oscar de la meilleure actrice en 1965 pour son rôle dans Mary Poppins.

La même année, Julie Andrews joue dans La Mélodie du Bonheur, adapté au cinéma par Richard Rodgers et Oscar Hammerstein II, avant d'offrir quelques prestations musicales dans Millie (1967) ou Le Rideau Déchiré d'Alfred Hitchcock. En 1969, Julie Andrews épouse le réalisateur Blake Edwards suite au tournage du film Darling Lili. La chanteuse créée ensuite sa propre émission de télévision, The Julie Andrews Hour, qui consacre les variétés du moment. Parallèlement, les chansons chantées par Julie Andrews sont régulièrement reprises sur disque, comme sur The Lass with the Delicate Air, qui parait chez RCA Records en 1958. Suivront ensuite plusieurs éditions discographiques de ses performances, comme celles de Mary Poppins, en 1963, Julie and Carol at Carnegie Hall en 1962 (avec son amie Carol Burnett) ou des chants de Noël, A Christmas Treasure, en 1968.

La carrière de Julie Andrews bifurque ensuite... La chanteuse et comédienne, qui jouissait d'une réputation d'artiste trop « propre sur elle », va jouer dans des comédies plus décalées, comme dans Elle en 1979, ou dans S.O.B. en 1981, film de son époux Blake Edwards dans lequel Julie Andrews n'hésite pas à dévoiler sa poitrine... Suivront moult rôles dans un nombre incalculable de comédies, à Broadway ou pour le cinéma, avec, souvent, des éditions discographiques de ses performances vocales.

Viendra ensuite, toujours dans cette logique de changement d'image, son rôle de travesti dans Victor Victoria, en 1995. Puis Julie Andrews doit subir une opération des cordes vocales et est contrainte d'arrêter le chanter... L'artiste privilégie ainsi sa carrière d'auteure de livres pour enfants débutée dans les années 70, et poursuit la comédie à travers divers rôles qui ne nécessitent pas de performances vocales importantes, comme dans Docteur Doolittle en 1998. En 2001, Julie Andrews joue dans Princesse Malgré Elle, qui connaîtra un succès planétaire.

En 2004, elle fait la voix de la Reine dans le film d'animation Shrek (elle sera à nouveau intégrée au projet Shrek 2 en 2007). Julie Andrews campe à nouveau le rôle de la Reine Clarisse Rinaldi dans le deuxième volet du Princesse Malgré Elle, intitulé Un Mariage de Princesse, en 2004. Cette même année, Julie Andrews, qui approche les soixante-dix ans, est recrutée par le Goodspeed Opera House (Connecticut) pour diriger la mise en scène d'une nouvelle adaptation de The Boy Friend, sa première comédie musicale jouée à Broadway il y a plusieurs décennies, en 1953.