Artist picture of Angie Stone

Angie Stone

37 651 fans

Top titres de l'artiste

Wish I Didn't Miss You Angie Stone 04:30
Heaven Help Angie Stone 03:20
The Ingredients Of Love (feat. Musiq Soulchild) Angie Stone, Musiq Soulchild 03:56
Brotha Angie Stone 04:28
No More Rain (In This Cloud) Angie Stone 04:43
Do What U Gotta Do Angie Stone 03:24
More Than A Woman (feat. Calvin) Angie Stone, Calvin 04:53
Is This Love Angie Stone 03:48
I Wanna Thank Ya Angie Stone 03:13
Soul Insurance Angie Stone 05:00

Sortie la plus populaire

Soul Insurance
Brotha
Pissed Off
More Than A Woman (feat. Calvin)

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Comme ses légendaires aînées, Angie Stone (née Angela Laverne Brown le 10 octobre 1961 à Columbia, Caroline du Sud) fait ses premières classes de chanteuse dans une chorale gospel, en l'occurrence l'église baptiste First Nazareth locale. Son père, chanteur dans un quartette gospel, emmène régulièrement sa fille unique aux concerts, l'initiant à l'art du chant.



Sport études

Quelques années plus tard, l'adolescente Angie B., férue de hip-hop et de basket, fréquente une école spécialisée dans le sport-études, et court les petits boulots pour payer ses premières maquettes. C'est avec deux copines, Gwendolyn Chisolm et Cheryl Cook, qu'elle fonde le trio rap The Sequence, rapidement repéré et signé par le label précurseur Sugarhill Records de Sylvia Robinson. A l'aube de l'année 1980, le groupe émerge avec les hits « Funk You Up » et « Funky Sound (Tear The Roof Off) », une relecture du hit de Parliament « Tear The Roof Off The Sucker » de 1976. Le trio féminin se sépare après un second album en 1982 (avec « I Don't Need Your Love »), et seule Angie Brown Stone refait parler d'elle.

Au milieu des années 1980, la chanteuse s'essaie à divers excercices rap avec le duo futuriste Mantronix et fait des choeurs pour le cinquième album du guitariste Lenny Kravitz. Mais c'est au sein du trio néo-soul Vertical Hold où elle tient le chant lead et compose tous les titres aux côtés de deux musiciens faire-valoir qu'Angie Stone réapparaît, responsable des hits « Seems You're Much Too Busy » et « A.S.A.P. », présents sur deux albums vite oubliés (A Matter Of Time, en 1993, et Head First, en 1995). Cette parenthèse lui permet de faire la connaissance du chanteur D'Angelo, un partenaire d'écriture qui devient son compagnon et collaborateur privilégié.



Diamant noir

Parallèlement à sa participation au premier album de D'Angelo, Brown Sugar (1995), Angie B. Stone évolue en vedette dans le trio Devox, aux côtés de Gerry DeVaux et Charlie Mole, le temps d'un album édité seulement au Japon, Devox Featuring Angie B. Stone (Toshiba-EMI, 1996). Toujours dans l'ombre du pionnier nu-soul D'Angelo, Angie Stone fournit sa voix, sa plume et son énergie pour l'album Voodoo (2000) et la tournée qui s'ensuit, tout en préparant sa carrière d'artiste solo.

C'est le label manager Clive Davis, président-fondateur d'Arista Records, qui lui propose d'enregistrer un album solo en 1999. Le résultat, Black Diamond, fait le pont entre le hip-hop de ses débuts et le registre soul qui lui sied à merveille. Angie Stone y invite Lenny Kravitz, A Tribe Called Quest et bien entendu D'Angelo.

L'année suivante, la chanteuse que la presse compare à Chaka Khan (pour ses sous-entendus sexy) et Lauryn Hill (pour sa voix sensuelle), suit son mentor Clive Davis dans l'aventure du nouveau label J-Records. Son deuxième album Mahogany Soul, le plus réussi de sa discographie, tombe pile dans le tempo de son époque, samplant ou revisitant des classiques soul (O'Jays, Al Green) et produisant des titres originaux de qualité, notamment les duos « Brotha » avec Raphael Saadiq, et « Brotha Part II » avec Alicia Keys et Eve.



Philly Soul

Sur l'effort suivant, Stone Love (2004), Angie Stone se paie un joli duo avec le prince du rap Snoop Dogg (« I Wanna Thank Ya ») et un autre avec la légende Betty Wright (« That Kind of Love »). Baignant dans une atmosphère Philly Soul à souhait, le disque atteint la certification platine. Un tel répertoire en si peu de temps lui permet de sortir un best of un an après, le temps de préparer The Art of Love & War (octobre 2007) pour le label Stax, une maison qui doit faire envie à nombre de ses consoeurs. Que ce soit en duo avec Betty Wright sur « Baby », James Ingram, Pauletta Washington, ou en solo, Angie Stone dispose des meilleurs atouts pour devenir la reine du R&B.

Angie Stone a aussi confectionné le générique de la série Girldfriends et participé en 2006 à l'émission de télé-réalité Celebrity Fit Club, aidant les stars à se débarasser de quelques kilos superflus, ce qui lui a réussi après avoir réchappé d'une crise cardiaque. Début 2010, Angie Stone réaffirme sa position de grande chanteuse soul avec l'album Unexpected, ne cédant que légèrement aux sirènes de l'auto tune dans « Tell Me ».