Artist picture of Tom Tom Club

Tom Tom Club

7 634 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Avec sa fusion rock, funk, electro et world, Talking Heads demeure l'un des groupes les plus éclectiques et inventifs nés de l'après-punk. Il abrite également une section rythmique hors du commun qui en 1981 prend son envol sous le nom de Tom Tom Club.

Mariés à la ville, la bassiste Tina Weymouth et le batteur/percussionniste Chris Frantz font preuve d'une grande curiosité musicale en mettant au point une mixture dansante ouverte au rap, à l'electro et aux rythmes tropicaux. La formule fait mouche dès le premier single « Wordy Rappinghood », tube de discothèques classé n°7 en Angleterre. L'hymne electro-disco est aussitôt suivi de « Genius of Love » (n°1 des charts dance), hit précurseur du rap abondamment samplé, notamment par Grandmaster Flash & The Furious Five.

Le premier album de Tom Tom Club sur lequel jouent des pointures nommées Adrian Belew (guitare), Tyrone Downie (claviers), Uziah Sticky Thompson (percussions) et les trois soeurs de Tina Weymouth, Lani, Loric et Laura, participe d'un choc culturel et musical. Une version Deluxe sort en 2009 avec l'album suivant Close To The Bone, paru initialement en 1983 et tentant de raviver la flamme avec une armée de claviers.

Le duo occupé par les activités de Talking Heads (reprenant « Genius of Love » dans son répertoire live) fait un bond de quatre années pour revenir avec le plus pop rock et conventionnel Boom Boom Chi Boom Boom en 1988. David Byrne et Lou Reed y reprennent « Femme Fatale », aux côtés du mini hit « Suboceana ».

En 1991, Tina Weymouth et Chris Frantz ouvrent la boîte Clubhouse dans le Connecticut et enregistrent leur quatrième opus Dark Sneak Love Action, orienté techno avec « Sunshine & Ecstasy » et la reprise de « You Sexy Thing ». En 2000, l'ultime The Good, The Bad and the Funky marie reggae et electro., suivi du Live @ The Clubhouse en 2003.

Hormis quelques prestations et un single de Noël en 2007 (« Mistletunes »), Tom Tom Club se fait rare jusqu'à la sortie du double Genius of Live en 2010, comprenant un CD de concert et un autre de remixes du cultissime « Genius of Love ».