Artist picture of Allen Toussaint

Allen Toussaint

7 845 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Allen Toussaint naît le 14 janvier 1938 à La Nouvelle-Orléans (Louisiane), la ville qui deviendra son fief et qu'il posera en bonne place sur la carte du monde musical du XXème siècle.

Disciple du bluesman Professor Longhair, dont il deviendra un descendant musical naturel, il fait l'apprentissage du piano à l'âge de sept ans et découvre les oeuvres d'une époque charnière qui voit les développements du rhythm'n'blues et du rock'n'roll naissant. Il intègre le groupe The Flamingoes (avec le bluesman Snooks Eaglin) puis se retrouve accompagnateur de son idole Huey « Piano » Smith à la faveur d'une rencontre avec Earl King, puis se voit proposer un poste de pianiste de studio pour Fats Domino, puis Smiley Lewis et Lee Allen.

En 1958, Toussaint enregistre un premier album solo, The Wild Sound of New Orleans (paru sous le pseudonyme Tousan), traduisant le mélange musical si particulier provenant de La Nouvelle-Orléans (« Java » sera un hit pour le trompettiste Al Hirt). Au début des années 1960, il aide au développement du label Minit en produisant Jessie Hill (« Ooh Poo Pah-Doo »), Ernie K-Doe (le n° 1 « Mother-in-Law »), Benny Spellman (« Fortune Teller ») sous le pseudonyme Naomi Neville. Il procure également des compositions et productions sur mesure pour Chris Kenner (« Land of 1,000 Dances »), Irma Thomas et Lee Dorsey, définissant un rhythm'n'blues rugueux et énergique.

Allen Toussaint se lance ensuite en producteur freelance et sort quelques simples sans retentissement avec ses musiciens, The Stokes (Herb Alpert fera un hit de son « Whipped Cream » en 1965). Producteur attitré du label Sansu, il illumine quelques faces pour Betty Harris, Earl King et Lou Johnson. Mais c'est avec Lee Dorsey qu'il obtient ses plus grands succès en 1966 : « Ride Your Pony », « Get Out of My Life, Woman » et « Working in the Coalmine ».

Il rencontre ainsi le groupe The Meters qui officie derrière les artistes-maison, et travaille à leurs productions dès 1969, celles-ci comprenant certains des meilleurs albums funk instrumentaux des années 1970. En 1971, Allen Toussaint reprend sa carrière solo avec l'album Toussaint pour le label Scepter (retitré From a Whisper to a Scream suite au succès du morceau). L'année suivante, il signe Live, Love and Faith (Reprise).

Sans délaisser son oeuvre solo, il s'associe à Marshall Sehorn avec qui il monte la marque Sea-Saint, fournissant arrangement et production à nombre d'artistes : The Band, Paul Simon, Little Feat, Labelle (le hit « Lady Marmalade ») et surtout Dr. John (« Right Place Wrong Time »).

En 1975, il enregistre son meilleur album, Southern Nights, dont le morceau-titre fera un hit pour Glen Campbell, et « What Do You Want the Girl to Do? » pour Boz Scaggs. L'année suivante, Toussaint produit le merveilleux album de The Wild Tchoupitoulas, classique du funk néo-orléanais, mais rompt avec The Meters, déroutés par ses nouvelles orientations. C'est donc sans ces musiciens qu'il enregistre l'album Motion (1978).

Pendant que les spécialistes redécouvrent son oeuvre imposante et son influence déterminante sur l'évolution de la musique de son cru, et que les compilateurs s'affairent à déterrer nombre de joyaux présentés sur The Allen Toussaint Collection (1991) et The Complete 'Tousan' Sessions (1992), l'intéressé poursuit son travail de composition, d'arrangement et de production auprès de quelques géants du blues (Etta James, Albert King) ou stars du rock (Elvis Costello pour le remarquable The River in Reverse en 2006, Joe Cocker...).

En 1996, Allen Toussaint fonde le label NYNO (New York - New Orleans), et enregistre un album remarquable, Connected. Il poursuit son travail de défrichage des nouveaux talents de la Ville du Croissant (Crescent City). C'est en tant que compositeur et producteur qu'il est élu au Rock and Roll Hall of Fame en 1998. En 2005, Going Places sort sous l'intitulé Allen Toussaint Jazzily Project, puis Bright from Mississippi sous son propre nom en 2009. L'album solo Songbook, paru en 2013, est son dernier. Allen Toussaint meurt le 10 novembre 2015 à Madrid, après un concert, à l'âge de 77 ans.

Copyright 2019 Music Story