Artist picture of Keith Sweat

Keith Sweat

212 980 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Chanteur de R&B à la voix douce et sensuelle, Keith Sweat naît dans le quartier de Harlem, à New York, le 22 juillet 1961. Sous le nom d'artiste Keith Sweat, il commence en 1984 une carrière de compositeur et de producteur pour le groupe GQ et la chanteuse Roberta Gilliam. Parallèlement, il étrenne son chant sur des titres indépendants sans succès, jusqu'à la signature avec le label Elektra, filiale de la compagnie Warner.

Dès le début, son premier single pour la firme, « I Want Her », se révèle la plus forte vente du classement R&B et atteint la cinquième place du Billboard, tandis que son premier album, Make It Last Forever, s'écoule à trois millions d'exemplaires. Durant dix ans, entre 1987 et 1997, les succès ne font alors que s'enchaîner et ses cinq premiers albums se classent tous au sommet des charts R&B.

Précurseur d'un style en vogue au début des années 1990, le New Jack Swing, Keith Sweat en est l'un des principaux étendards pendant cette période. Parmi ses titres les plus plébiscités figurent « Make You Sweat » (n°14), « I'll Give All My Love to You » (n°7 la même année 1990), « Keep It Comin' » (n°17 l'année suivante), puis « Twisted » (n°2) et « Nobody » (n°3), tous deux extraits de l'album homonyme Keith Sweat (1996), produit avec Johnny Gill et Gerald Levert sous l'entité LSG. Par ailleurs, le chanteur est connu pour ses duos suaves avec les rappeurs LL Cool J, Kut Klose ou Snoop Dogg, ainsi que le vénérable Ronald Isley, membre du groupe de soul The Isley Brothers. Il donne aussi la réplique à des chanteuses comme Lisa « Left Eye » Lopes, Athena Cage ou Keyshia Cole.

Après l'album Still in the Game, sorti en 1998, les choses se gâtent pour Keith Sweat qui semble passé de mode à l'horizon des années 2000. Si les titres classés se font rares et que l'époque a changé, le chanteur n'en continue pas moins d'enregistrer et de tenter des retours à répétition avec les albums Rebirth (2002), Just Me (n°1 R&B en 2008), Ridin' Solo (2010) et 'Til the Morning (2011). Engagé pour un programme de télé-réalité à son nom, Keith Sweat's Platinum House, le chanteur revient à son activité première avec Dru Hill et le groupe LSG pour l'album Dress to Impress, paru en 2016. Il anime parallèlement une émission de radio dédiée au R&B baptisée The Sweat Hotel.