Artist picture of Mötley Crüe

Mötley Crüe

473 815 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Difficile de ne pas considérer Los Angeles et son Sunset Boulevard comme un nouvel Eldorado du rock américain au début des années 80. Un quartier qui doit en partie sa réputation à un groupe comme Mötley Crüe.

Une formation incontournable montée en 1981 par le bassiste Nikki Sixx et le batteur Tommy Lee, les deux musiciens ayant respectivement quitté London et Suite 19 pour mieux unir leurs forces. Après avoir recruté le guitariste Mick Mars grâce à une petite annonce, Tommy Lee réussit à convaincre Vince Neil, un ses amis proches au lycée de les rejoindre. Mötley Crüe est né. Après avoir effectué quelques dates de rodage, le groupe sort très vite son premier album Too Fast for Love. Il n'en fallait guère plus pour se faire remarquer. Un an plus tard, les quatre musiciens signent avec Elektra qui en profitera pour ressortir l'album en version remasterisée. 

Mötley Crüe enchaîne alors les succès discographiques de manière exponentielle, chaque album apportant son lot de singles et de reconnaissance grandissante. Une période qui va s'étaler sur presque dix ans. Shout at the Devil, plus heavy que Too Fast for Love sort en 1983. Le groupe commence alors à se tailler une réputation de formation de tous les excès.

En 1984, Vince Neil manque de perdre la vie au cours d'un accident de voiture dans lequel périt Razzle Dingley de Hanoi Rocks. Theatre of Pain sorti en 1985 sera dédicacé à ce dernier. Deux ans plus tard arrive Girls, Girls, Girls. Au cours de la tournée qui suivit Nikki Six s'est retrouvé à deux doigts de passer l'arme à gauche lui aussi après deux overdoses d'héroïne encaissées le même soir.

Mötley est quasiment au faîte de sa gloire. L'album atteint la seconde place des charts américains. Après avoir versé dans tous les excès possibles, le groupe se ressaisit l'espace de quelques mois, effectue une cure de désintoxication et entre en studio avec Bob Rock. Le résultat de ce travail effectué de manière plus saine se nomme Dr.Feelgood et sort en septembre 1989. Acclamé par la presse, il atteint la première place du Billboard et offrira cinq singles dont le célèbre « Kickstart My Heart ».

La décennie qui va suivre sera moins heureuse. La vague grunge emmenée par Nirvana et Pearl Jam ainsi que le courant neo metal ayant fait exploser Korn et Deftones ont eu quelque peu raison du côté glam du rock américain. Vince Neil quitte le groupe et entame une carrière solo. John Corabi, ancien chanteur de The Scream est alors recruté. Malgré son très bon travail et sa voix plus grave et bluesy que celle de Neil, Corabi est difficilement accepté par les fans.

L'album Mötley Crüe sorti en 1994 ne reste guère longtemps dans le haut des charts. Le groupe va lutter pour rester au top et ne pas se faire complètement oublier. Le nom de Mötley Crüe résonne plus à travers les actes isolés de ses membres que grâce à une actualité musicale plutôt plate. Le public suit de près les mariages et divorces de Tommy Lee avec Heather Locklear puis Pamela Anderson.

Le retour de Vince Neil venu reprendre le micro à Corabi donne naissance à Generation Swine en 1997. Malgré quelques titres accrocheurs, les ventes de disques ne réussirent jamais à vraiment décoller. Tommy Lee quitte alors le groupe à son tour. New Tattoo sorti en 2000 fût enregistré avec Randy Castillo à sa place. Le groupe réussit à en vendre plus de 200.000 copies aux Etats-Unis.

Alors qu'il commence à reprendre du poil de la bête, Mötley Crüe repart avec la formation originelle en 2004 et finit par offrir un album studio avec les quatre musiciens à nouveau réunis en 2008. Saints of Los Angeles est alors accueilli comme le disque du grand retour. Une décennie plus tard, le groupe est de nouveau au centre de l'attention à la faveur de la sortie sur la plateforme Netflix du biopic The Dirt, qui se nourrit des anecdotes sulfureuse du livre du même nom.