Artist picture of Trentemøller

Trentemøller

84 021 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Né le 16 octobre 1974 à Vordingborg au Danemark, Anders Trentemøller effectue ses débuts de DJ sur la scène locale en 1997. Trentemøller commence à produire des titres et à remixer en 2003, attirant vite l'attention pour son incroyable faculté à jongler entre les styles, passant sans encombre de l'ambient à la house et de l'electro rock à la techno minimaliste. Son premier remix marquant sur la scène internationale est celui du titre  « Sodom » de Pet Shop Boys en 2005. De nombreux autres suivent avec au crédit du magicien danois des noms de l'importance de Röyksopp, Moby, Supermode, Modeselektor, Franz Ferdinand, M83, ou The Dø. 

En 2006, Trentemøller sort son premier album original avec The Last Ressort . The   Trentemøller Chronicles mêle habilement en 2007 titres de l'artiste et certains de ses remixes, dont le fameux  « Go » pour Moby. Trentemøller sort son deuxième album personnel en 2010 avec Into the Great Wide Yonder . Si son travail de composition reçoit moins d'éloges que ses remixes, Trentemøller n'en livre pas moins à chaque fois un exercice d'une variété assez rare en electro. Reworked/Remixed en 2011 fait de nouveau se rencontrer les titres de Trentemøller avec ses remixes. La différence avec  The   Trentemøller Chronicles est que cette fois ci les différents morceaux sont mélangés, alors que sur la compilation de 2007 ils faisaient l'objet de deux CDs distincts. Artiste profondément innovant, Trentemøller   offre en avril 2012 deux versions de  « My Dreams » de Gun Club et une de  « Blue Hotel » de Chris Isaak sur le EP My Dreams . Les trois versions sont tout simplement sublimes.
Trentemøller franchit un nouveau cap en mai et juin 2013 en assurant les premières parties de certains concerts de la tournée européenne de Depeche Mode. Il s'éloigne de l'electro dansant en septembre 2013 avec l'album Lost . La présence du groupe Low sur l'un des titres aide à comprendre la voie progressive que Trentemøller a empruntée sur ce très beau disque.