Artist picture of Passi

Passi

29 567 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Né à Brazzaville, en République du Congo, le 21 décembre 1972, Passi Balende arrive en France à l'âge de sept ans. Il grandit à Sarcelles, en région parisienne, où il s'initie au rap et au funk. Aux débuts des années 1990, il fonde le groupe de rap hardcore Ministère A.M.E.R. avec son complice de toujours Stomy Bugsy.

Groupe historique du collectif Secteur Ä, dirigé par Kenzy, Ministère A.M.E.R. se forgue une réputation sulfureuse : les textes sont bruts, violents et dépeignent une réalité sociale inquiétante. En quelques maxis et deux albums, Pourquoi Tant de Haine et 95210, l'une des formations de rap les plus populaires de l'Hexagone réussit à attirer les foudres des syndicats de police en raison d'un titre très provocateur, « Brigitte femme de flic ». Cependant, la notoriété du groupe se fait surtout avec l'affaire « Sacrifice de poulets » (1994), morceau tiré des musiques inspirées du film La Haine de Mathieu Kassovitz, qui se clôt par la condamnation du groupe pour « incitation à la violence envers les forces de l'ordre ». Même si exceptionnellement Doc Gynéco remplace Passi sur « Sacrifice de poulets », cette affaire joue énormément dans la montée en puissance du groupe et du collectif Secteur Ä.

Passi entame une carrière solo en 1997 avec le titre « Les Flammes du mal », composé pour la bande originale du film Ma 6-T Va Cracker. Dans la foulée, il signe avec le nouveau label de Richard Branson, V2 Music. Fin 1997, le rappeur pose son discours et sort son premier album Les Tentations, en partie produit par Akhenaton, qui provoque un raz-de-marée dans les ventes avec plus de 400 000 albums et un demi-million de singles vendus en quelques mois. Passi enchaîne les tubes (« Je zappe et je mate », « Le Monde est à moi », « Il fait chaud », « 79 à 99 », « Le Maton me guette »), s'offre les joies d'une carrière internationale et devient la nouvelle icône du rap français. Élargissant son champ d'action, il produit en 1998 « Le Couloir de la vie », titre interprété en duo avec une jeune chanteuse de variété, Julie Zenatti. Ce sera son premier voire unique échec commercial. Le bref interlude « L'Union », figurant sur l'album Les Tentations, lève un peu le voile sur le projet Bisso Na Bisso.

En marge de sa carrière solo et de Ministère A.M.E.R., Passi envisage depuis un moment le projet de réunir les rappeurs originaires du Congo pour un album mêlant, pour la première fois, rap et musique africaine. Ainsi voit le jour Bisso Na Bisso qui réunit Passi, M'Passi (Melgroove), Ben-J (Neg'Marrons), Mystik, Calbo (Ärsenik), Lino (Ärsenik), G-Kill (2 Bal) et D.O.C. (2 Bal). En 1999, le collectif afro-rap sort un premier album très attendu, Racines... On y retrouve, entre autres, les chanteurs ou chanteuses Tanya St Val, Koffi Olomidé, Ismaël Lo, Jacob Desvarieux (Kassav'), Papa Wemba et Diego Paelez. Le collectif qui unit plusieurs générations est un grand succès commercial avec plus de 150 000 albums vendus. Le moment phare de ce premier volet est le concert unique au Zenith de Paris, qui fait l'objet d'un enregistrement (« 15 mai 1999 »). En novembre 1999, Bisso Na Bisso se voit remettre par le président sud-africain Nelson Mandela le prix du meilleur groupe africain et celui du vidéo-clip de l'année au cours de la cérémonie des Kora Music Awards, à South City.

Dans les années 2000, Passi revient en solo et livre son deuxième album Genèse. Si certains titres ouvrent une polémique sur l'homophobie et le conservatisme - réels ou non - de l'artiste (« Cette société va mal »), le rappeur retrouve le succès et de nouvelles expérimentations sonores (« Rap bizness »). L'album comprend d'autres titres plus attendus comme « Émeutes », et des sonorités africaines sur « Ex-Nihilo», avec les rappeurs sénégalais de Bideo Boubes, ou encore « Rêves africains », avec Bisso Na Bisso. Genèse  s'écoule en quelques semaines à plus de 180 000 exemplaires.

En 2004, Passi clôt sa trilogie solo avec l'album Odyssée, parallèlement au duo avec Calogero sur « Face à la mer », l'un des plus grands tubes de l'année. Toujours aussi engagé, il enregistre « Paris on Fire » sur les émeutes de 2005. En 2007, il aborde un tournant conceptuel avec les albums Révolution (Street Album) et Évolution. Ce qui ne l'empêche pas de devenir membre du jury de la 7ème saison de l'émission de télé-crochet Star Academy. Passi a su jalonner son chemin de titres forts comme de chansons plus légères, du rap underground à la variété française. Silencieux pendant quelques années, il revient en 2013 avec l'album Ère Afrique, auquel participent des groupes et des artistes africains comme Manu Dibango, Moussier Tombola, Bisso Na Bisso, et Fally Ipupa.