Artist picture of Jan Lisiecki

Jan Lisiecki

2 955 fans

Playlists

Biographie

Né de parents polonais, Jan Milosz Lisiecki voit le jour le 23 mars 1995 à Calgary (Canada).

Véritable prodige du piano qu'il touche dès l'âge de cinq ans, Jan Lisiecki rafle tous les premiers prix de concours et se produit avec les plus grands orchestres canadiens avant de développer une brillante carrière internationale en un temps record. Plus jeune lauréat du Concours Mozart en 2004, il participe à une centaine de concerts durant sa jeunesse et joue au Carnegie Hall de New York en 2008. Après des prestations remarquées avec l'Orchestre Symphonique du Québec et le Minnesota Orchestra, des débuts parisens en 2009, le pianiste est la révélation des festivals de l'été à Menton et Auvers-sur-Oise.

Les deux périples européens de l'étoile montante du piano donnent lieu à son premier enregistrement placé sous le signe de Chopin : un concert avec la Sinfonia Varsovia enregistré en 2008 et un autre l'année suivante à l'Institut Chopin de Varsovie durant lesquels il interprète les deux Concertos pour piano (Diapason d'or découverte en 2010). Jan Lisiecki n'a alors que...treize ans.

Dans la foulée de quatre concerts à quatre mains avec le Brésilien Nelson Freire, le prodige joue en Corée du Sud, au Guatemala et partage son temps entre le Canada et l'Europe qui lui fait un triomphe. Il fête les trente ans de Solidarnosc à Gdansk dans un spectacle mis en scène par Robert Wilson. Son calendrier réglé par les concerts, galas et tournées n'accorde que peu de temps au phénomène pour enregistrer. Il signe néanmoins un contrat d'exclusivité avec Deutsche Grammophon et termine ses études au lycée de Calgary après avoir sauté quatre classes. Après une collaboration avec l'Orchestre symphonique de Toronto, l'été 2012 voit la parution de son deuxième récital concentré sur les Concertos n°20 et n°21 de Mozart. En 2013 suit un programme basé sur les Études de Chopin. En 2016, le pianiste canadien fait équipe avec Antonio Pappano pour interpréter le Concerto pour piano et diverses autres oeuvres de Schumann. L'année suivante, il revient à Chopin à travers un récital d'oeuvres pour piano et orchestre, interprété par l'Orchestre symphonique de la NDR dirigé par Krzysztof Urbanski.