Artist picture of The Kooks

The Kooks

675 612 fans

Artistes similaires

Playlists

Apparaît dans

Biographie

En 2004, Luke Pritchard (chant, guitare rythmique, né le 2 mars 1985), Hugh Harris (ex-Soul Solid, guitare, né en 1987), Paul Garred (batterie, né le 23 mai 1985) et Max Rafferty (basse, né en 1985) créent leur groupe alors qu'ils sont encore des étudiants du prestigieux Brighton Institute of Modern Music. Ils répètent d'abord sur quelques reprises, dont « Reptilia » des Strokes, et « empruntent » à David Bowie - une de leurs idoles - leur nom (la chanson « Kooks » sur l'album Hunky Dory - 1971).

Une fois le groupe au point, ils enregistrent eux-mêmes un EP et se produisent à un événement local, le Brighton's Free Butt Festival, où ils font un malheur. C'est après ce concert que Virgin/EMI les signe illico presto et leur fait enregistrer avec le producteur Tony Hoffer deux singles (« Eddie's Gun » et « Sofa Song ») puis leur premier album, Inside In/Inside Out, qui sort en 2006 : séduisant sans trop de mal le jeune public anglais et même au-delà de celui-ci, il se vend très vite à deux millions d'exemplaires dans le monde, la chanson « Naïve » (écrite par Pritchard alors qu'il n'avait que seize ans) étant aussi un gros succès - numéro 5 en Grande-Bretagne.

Le New Musical Express les met alors au programme d'une tournée de promotion américaine et ils décrochent même une première partie des Rolling Stones à Cardiff (alors qu'ils sont tous d'âge à être les petits-fils de Mick Jagger...) A la fin de l'année, ils sont nominés par la presse pour divers Awards, mais n'en obtiennent aucun. D'autre part, concurrence oblige, leur parcours estudiantin plutôt select et leurs goûts musicaux très éclectiques (de David Bowie à Dire Straits en passant par The Police) leur valent d'être l'objet d'une certaine méfiance, voire d'une animosité de la part de plusieurs autres groupes et artistes, comme Lily Allen ou Razorlight, qui les débinent volontiers en interview, Luke Pritchard en particulier étant la cible des moqueries à cause de sa relation avec la chanteuse pop/jazz Katie Melua, qui lui aurait inspiré la plupart des chansons d'Inside In/Inside Out. Cela n'empêche pas les Kooks de remporter tous les suffrages en concert et d'affoler les forums (il s'en crée même un rien que pour eux en France).

En juin 2007, ils jouent au festival de Glastonbury, mais d'autres problèmes se font jour : de plus en plus accro à la drogue, Max Rafferty s'absente trop souvent sans prévenir et le groupe doit le remplacer sur plusieurs dates par un ami, Peter Denton (du groupe Paris Trading). Rafferty revient quand même et enregistre avec les trois autres (et à nouveau avec Tony Hoffer) l'album Konk (dans le studio du même nom, dirigé par Ray Davies, des Kinks), mais peu après la sortie du disque, il est définitivement congédié par Pritchard et Harris, lassés par son comportement.

Ils pensent un moment à dissoudre les Kooks mais ils feront appel à Dan Logan (ex-Cat the Dog) pour prendre sa place, mais seulement dans l'optique de la tournée (du moins dans l'immédiat). Evidemment, tout cela n'affecte en rien la popularité du groupe puisque dès sa parution, Konk est propulsé à la première place des ventes, une place à laquelle les Kooks semblent abonnés pour le restant de leur carrière.

En septembre 2011 sort Junk of the Heart, troisième album de la maturité produit par Tony Hoffer (Beck, Air, Depeche Mode...). La grande campagne de promotion qui accompagne sa sortie met en valeur le premier extrait « Junk of the Heart (Happy) », suivi de « Is It Me ». Trois ans après, c'est avec un nouveau batteur en la personne d'Alex Nunez, qui a remplacé Paul Garred, parti fin 2009, que The Kooks effectue son retour après une période de réflexion. L'album Listen qui voit le jour en septembre 2014 a été enregistré entre Los Angeles et Londres par un tout jeune producteur de rap, Inflo, surnommé le « jeune Quincy Jones ». Les titres « Down » et « Around Town » sont les premiers extraits d'un recueil aux orientations funk, soul et gospel.

En 2017, pendant que le groupe prépare son retour, paraît la compilation The Best Of... So Far, assortie des titres inédits « Be Who You Are » et « Broken Vow ». Celle-ci est prétexte à une tournée récapitulative des nombreux hits de The Kooks, qui retourne en studio peaufiner son cinquième album Let's Go Sunshine (2018), dont la sortie est annoncée par l'extrait « All the Time ». Quatre autres singles suivent dans la foulée : « No Pressure », « Fractured and Dazed », « Four Leaf Clover » et « Chicken Bone ».