Artist picture of Powerwolf

Powerwolf

100 995 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

C'est à Sarrebruck, en Allemagne, que le groupe de power metal Powerwolf voit le jour en 2003. Formé autour des frères Charles et Matthew Greywolf, tous deux guitaristes, il enregistre très vite l'arrivée du batteur français Stéfane Funèbre et celle du claviériste Falk Maria Schlegel.

Si la formation n'a pas encore de chanteur, cela ne l'empêche pas d'entamer l'écriture de compositions originales. C'est au cours d'un voyage en Roumanie que Charles et Matthew Greywolf font la connaissance d'Attila Dorn, étudiant à l'Opéra de Bucarest. Ce dernier, attiré par le projet musical des deux frères, ne tarde pas à déménager à Sarrebruck où il devient officiellement le chanteur de Powerwolf. C'est en grande partie dans la passion que nourrit Attila Dorn pour les légendes roumaines sur les vampires et les loups-garous, que le groupe puise son inspiration, pour donner corps à un premier album enregistré en 2005 à Göteborg en Suède, Return In Bloodred

Deux ans plus tard, Powerwolf consolide son imagerie en faisant d'un loup le principal protagoniste de son second opus-concept, Lupus Dei. Principalement enregistré dans un studio en Allemagne mais aussi dans une chapelle du XIIème siècle, ce disque centré sur la foi présente également la caractéristique d'avoir recours à un choeur d'une trentaine de personnes pour deux titres, « In Blood We Trust » et « Lupus Dei ».  

En 2009, Powerwolf poursuit son oeuvre en mettant à nouveau la quête de la foi au centre du très sombre Bible of the Beast, son troisième album. Tom Diener puis Roel Van Helden se succèdent alors derrière les fûts sur le siège laissé par Stéfane Funèbre. Blood of the Saints paraît ensuite en 2011 et inclut dans son édition limitée des versions orchestrales de plusieurs chansons du groupe sur un CD bonus, The Sacrilege Symphony (And Still the Orchestra Plays)

Un an plus tard, un EP avec Mystic Prophecy, Stormwarrior et Lonewolf voit le jour. Wolfsnaechte 2012 - Tour EP est rapidement suivi d'un premier album enregistré en public intitulé Alive in the Night, publié avec l'édition allemande du magazine Metal Hammer. Powerwolf change alors de label et délaisse Metal Blade Records pour Napalm Records, qui publie en 2013 son cinquième album, Preachers of the Night. Celui-ci atteint le sommet du classement de ventes en Allemagne. C'est à nouveau en Suède que le groupe se retrouve pour enregistrer son sixième disque, Blessed & Possessed, paru le 17 juillet 2015. Un an plus tard, le deuxième album en public The Metal Mass témoigne de la tournée qui a suivi.

Powerwolf retourne en Suède pour l'enregistrement de son septième album, mais cette fois, non plus à Göteborg mais dans le studio de Jens Bogren, à Örebro, où est élaboré The Sacrament of Sin, publié en juillet 2018. En complément de l'édition limitée figure la compilation-hommage Communio Luporum de dix reprises du répertoire du groupe par d'autres noms comme Epica, Caliban, Eluveitie, Kadavar ou Kissin' Dynamite.