Artist picture of Slum Village

Slum Village

18 919 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Détroit, l'ancienne rutilante MotorTown, n'est plus que l'ombre du coeur économique du Michigan qu'elle était quand émerge de ses rues, au milieu des années 1990, le groupe Slum Village, contemporain d'une autre star montante de la métropole, Eminem.

Dès leurs débuts à l'époque du lycée Pershing, Baatin (Titus Glover), T3 (R. L. Altman) et Jay-Dee (James Dewitt Yancey alias J Dilla, né en 1974) se bâtissent un univers musical en contrepied au gangsta-rap qui domine le hip-hop, en manifestant sa filiation avec les chantres du rap olds chool De La Soul ou A Tribe Called Quest (pour lesquels ils ouvriront sur leur tournée d'adieu en 1998). À l'instar de ces groupes, ils distillent leur hip-hop dans la soul, le jazz et le funk pour créer des orchestrations mélodiquement très riches.

Alors que le trio se fait un nom dans le hip-hop underground avec notamment la sortie de l'album Fan-Tas-Tic (Vol.1) en 1996, Jay-Dee intègre l'équipe de production The Ummah, qui interviendra sur nombre de tubes de Busta Rhymes, A Tribe Called Quest, The Roots ou encore Mariah Carey. Le deuxième volet suivra, récoltant les mêmes louanges de la part des critiques.

En 2002, Jay-Dee quitte le groupe et est remplacé par Elzhi, mais il interviendra en tant que producteur sur l'album suivant, Trinity (Past, Present and Future). L'artiste décède en 2006 de la maladie de Moschocowitz, suivi trois plus tard par Baatin, dont les causes du décès ne sont pasrévélées. Villa Manifesto, le sixième album paru en 2010, leur rend un hommage émouvant. En 2015, douze nouveaux titres produits par Young RJ à partir de beats inédits de feu-J Dilla sont assemblés pour l'album Yes!, qui enregistre la participationde nombreux invités tels que BJ The Chicago Kid, Bilal, Illa and JIvy, De La Soul, Jon Connor, Phife ou encore Black Milk.