Artist picture of Bloc Party

Bloc Party

287 371 fans

Top titres de l'artiste

Banquet Bloc Party 03:21
Helicopter Bloc Party 03:40
This Modern Love Bloc Party 04:25
Signs Bloc Party 04:39
Positive Tension Bloc Party 03:55
Like Eating Glass Bloc Party 04:22
The Pioneers Bloc Party 05:49
The Pioneers Bloc Party 03:35
Flux Bloc Party 03:36
Blue Light Bloc Party 02:47

Sortie la plus populaire

Song for Clay (Disappear Here)
Hunting for Witches
Waiting for the 7.18
The Prayer

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Bloc Party est né à l'initiative du chanteur et guitariste rythmique Kele Okereke. D'origine nigériane, il naît à Liverpool en 1981 dans un milieu plutôt aisé et grandit à Londres. Timide et introverti, il se passionne très tôt dans son enfance pour la musique, plus spécialement le rock indépendant anglais et américain (Pixies, The Cure, voire Morrissey et R.E.M.), chose assez surprenante compte tenu de son background, mais qui démontre en tout cas une grande curiosité et ouverture d'esprit.

Alors qu'il a entamé des études de lettres, il rencontre lors de deux éditions successives du festival de Reading (1998 et 1999) le guitariste Russell Lissack. Ayant finalement sympathisé, les deux musiciens en herbe écrivent des chansons et décident de former un groupe, recrutant en 2002 sur petite annonce une section rythmique (Gordon Moakes à la basse et Matt Tong à la batterie). Après avoir plusieurs fois changé de nom (ils s'appelleront Angel Race, ou Union), ils adoptent définitivement l'identité de Bloc Party en 2004 pour deux EP (Bloc Party et Little Thoughts) publiés chez V2.

C'est là qu'après avoir écouté une de leurs démos, Franz Ferdinand les choisit comme première partie sur plusieurs dates, les singles « She's Hearing Voices » et « Banquet » étant remarqués par la presse, qui parle un peu vite d'« art school rock », en référence au passé immédiat des musiciens et aux textes tourmentés et très introspectifs de Kele.

Dans la foulée, un album, Silent Alarm, est enregistré... au Danemark : paru début 2005, celui-ci se classe troisième des charts anglais et figure dans tous les palmarès des grands journaux musicaux comme le NME, qui le désigne même « Album de l'année ». Sa popularité toute neuve - également nourrie par un coming-out habile - vaut alors à Okereke une collaboration avec les Chemical Brothers sur l'album Push The Button, des participations à divers albums tribute, et plusieurs chansons du groupe sont même utilisées dans des publicités télévisées.

Le complexe A Weekend In The City sort en 2007 et atteint le numéro un, preuve que Bloc Party fait désormais partie du paysage musical, et pas seulement dans son pays, même les Etats-Unis lui faisant les yeux doux. Sorti rapidement à l'été 2008, son successeur Intimacy voit le groupe flirter avec les sonorités electro. Le leader se concentre ensuite sur son échappée solo confirmée par la sortie d'un EP en 2010. La carrière en suspens de Bloc Party reprend avec la production d'un quatrième album baptisé Four, accueilli avec modération à l'été 2012. Mais sa progression est une nouvelle fois freinée, cette fois par la défection de deux membres : Gordon Moakes et Matt Tong, remplacés respectivement par Justin Harris et Louise Bartle. En 2016, pour se reconstruire, Bloc Party tente l'auto-persuasion avec un nouvel album baptisé Hymns. Mais l'accueil réservé aux premiers singles, "The Love Within", "The Good News" et "Virtue" éteint quelques peu leurs ardeurs.