Artist picture of Quintino

Quintino

216 520 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

De son vrai nom Quinten van den Berg, Quintino est né le 21 septembre 1985 dans la petite ville du Helder, à l'extrémité de la province de Hollande-Septentrionale, aux Pays-Bas. Avant de devenir un spécialiste de l'electro-house, il goûte à de nombreux styles durant son apprentissage musical. Une fois ses études terminées, il voyage avec ses platines à travers le pays, enchaînant sans relâche les concerts.

Alors qu'il n'a que dix-huit ans, il bénéficie d'un coup de pouce décisif de la part de son compatriote Laidback Luke qui l'accompagne dans son apprentissage. Quintino commence également à faire valoir ses talents de remixeur, notamment grâce à « Rap Das Amas » de Cidinho & Doca, qui fait mouche et devient son premier numéro un aux Pays-Bas. Le titre « Epic », qu'il signe avec Sandro Silva, réitère la performance, obtenant même une certification de platine. Accessoirement, il frôle les dix-huit millions de vues sur YouTube.

En 2013, Quintino a l'opportunité de produire le titre « United », l'hymne de l'Ultra Music Festival, en compagnie de ses fameux confrères Tiësto et Alvaro. Il retrouve également ce dernier sur « World In Your Hands ». L'année suivante, il dégaîne une nouvelle série de tubes avec les morceaux « GoHard », « Crash », « Blowfish », « Slammer » et « Genesis ». Il atteint alors la 86ème position du Top 100 des DJ selon le prestigieux magazine DJ Magazine, une place qu'il améliore l'année suivante de six places.

L'année 2015 sonne quant à elle les retrouvailles avec Sandro Silva, qui le rejoint sur « Aftermath ». Puis, durant le premier semestre de l'année 2016, Quintino maintient son public en éveil avec une série de singles explosifs : « Rock It to the Beat », « Do it Again », « Get Low », « Bad Man » et « Freak », sur lequel il est rejoint par R3hab et qui prouve, au même titre que sa version de « Light It Up » de Major Lazer, qu'il excelle dans l'art du remix. Avec Cheat Codes, il publie aussi le titre « Can't Fight It » et voyage dans le monde entier pour distiller son electro-house.