Artist picture of Washed Out

Washed Out

35 087 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Né en 1983 dans la petite ville rurale de Perry, nichée au coeur de l'état sudiste de la Georgie, Enerst Greene connaît une enfance étrange. Celui se rappelle avoir été « le gamin un peu bizarre de l'école » subit une obligation familiale dès ses 5 ans : suivre d'intensifs cours de piano, qu'il arrêtera avec joie à l'adolescence. Il se plonge alors dans les cultures urbaines, dont le hip-hop. À 18 ans, il part s'installer à Atlanta, puis à Columbia, en Caroline du Sud.

Au fil des années, Greene redécouvre le plaisir du clavier. À 26 ans, il décide de s'isoler dans la maison parentale de Perry pendant quelques semaines. Enfermé toute la journée dans sa chambre, face à son ordinateur, il compose plusieurs chansons. Il les publie d'abord sur son MySpace. Devant l'enthousiasme général des internautes, il les réunit dans le maxi Life of Leisure, paru à l'été 2009 chez le label indépendant Mexican Summer. Porté par le single «Feel it Around », qui utilise un sample de Gary Low, le disque le fait sortir de l'ombre.

L'année suivante, il collabore avec le groupe Small Black pour un single nommé Split (Lovepump united) et publie un second maxi, High Times, cette fois chez le label Mirror Universe Tapes. L'accueil critique est tout aussi chaleureux, et le public commence à se prendre d'affection pour les mélodies éthérées de ce jeune homme discret, simplement habillé d'un tee-shirt et cependant passionné par l'électronique, qu'il habille de son chant suave et de nombreuses astuces sonores empruntées à la pop.

À l'instar de groupes comme Small Black, Toro Y Moi, Neon Indian, Memory Tapes ou encore Panda Bear, avec qui partagent souvent la scène, Washed Out fait partie, bien malgré lui, d'un courant musical baptisé « chillwave » (« vague de frissons ») par la presse américaine. Situé quelque part entre une pop alternative, le rock shoegaze, la new wave et l'ambiant, le chillwave s'impose comme un nouveau genre électro indie mais pourtant très accessible - et compte de plus en plus d'émules.

Début 2011, la carrière d'Ernest Greene, désormais bien connu sous le nom de Washed Out, prend un virage déterminant. Le célèbre label de Nirvana, Sub Pop, le prend sous son aile. Sous la houlette du producteur Ben Allen, qui a aussi bien travaillé avec le groupe expérimental Animal Collective qu'avec le duo pop Gnarls Barlkleys, Within and Without paraît à l'été 2011. L'électro-pop rêveuse d'Ernest Greene y prend toute sa dimension.