Artist picture of Rone

Rone

74 763 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Rone, né Erwan Castex le 20 juin 1980 à Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine), pénètre dans le milieu de la musique après des études de cinéma en collaborant avec le DJ Luca Mortellaro - également connu sous le nom de Lucy -, en 2007.

Inspiré par les labels anglo-saxons de référence en matière d'electro tels Warp, Ninja Tunes et Border Community, il lance peu de temps après son projet Rone en 2008 et livre l'EP Bora, publié sur le label InFiné. Le morceau-titre du maxi sur lequel ont été samplés des extraits du journal intime du romancier Alain Damasio au moment de l'écriture de La Horde du contrevent interpelle le producteur Agoria, également fondateur du label, qui le fait figurer sur sa compilation At the Controls. Un tremplin de taille pour le Français qui reçoit dans la foulée le soutien de quelques figures de proue de la scène electro d'outre-Manche (Massive Attack, Lee Burridge, DJ Fabric). 

L'année 2009 annonce la fin de la collaboration avec Lucy et la sortie du maxi La Dame blanche, remixé plus tard par Tyler Pope, bassiste de LCD Soundsystem, et Clara Moto. S'ensuit la publication d'un premier album intitulé Spanish Breakfast. Rone est accueilli par la presse comme le nouveau chouchou des producteurs electro de l'Hexagone mais aussi en Angleterre. La sortie reçoit des critiques dithyrambiques et s'accompagne d'une mini-tournée européenne, de Paris à Barcelone en passant par Brest, Berlin et Lyon, sans oublier une escale à l'étranger : Tokyo.

Rone revient ensuite à ses premières amours sans délaisser la musique et se lance dans la composition de bandes sonores pour le cinéma. À commencer par celle du film de Vladimir Mavounia Kouka - qui a par ailleurs signé le clip de « Spanish Breakfast » -, La Femme à cordes, sortie en 2010. Petit succès pour Rone qui se voit remettre le Prix du meilleur sound design au Festival international de Palm Srings. C'est ensuite avec le photographe Stéphane Couturier qu'il s' attelle à l'écriture d'une bande originale pour un projet vidéo projeté à la Gaité Lyrique et à la galerie Polaris à Paris, baptisé Séoul. 

En mars de la même année, Rone prend ses quartiers à Berlin, l'une des scènes electro les plus bouillonnantes d'Europe. Là-bas il enregistre et livre le maxi So So So, plébiscité par la critique, et compose Tohu Bohu, deuxième album enregistré dans un studio confectionné par ses soins. Au menu de l'album figurent les participations du rappeur High Priest (Antipop Consortium) et du violoncelliste Gaspar Claus. À sa sortie en octobre 2012, Tohu Bohu reçoit un acceuil très favorable conforté par un succès au-delà des espérances du label.

Devenu l'une des pointures françaises de l'electro, Rone peaufine la suite qui se présente sous la forme de l'EP Apache sorti en 2014 et d'un troisième album incluant des invités aussi prestigieux qu'Etienne Daho, Bryce Dessner (The National), Bachar Mar Khalifé, François Marry (François & the Atlas Mountains), Gaspar Claus, Toshinori Kondo et Sea Olenna. Le résultat intitulé Creatures apparaît au grand jour en février 2015. Deux extraits sont lancés en éclaireurs, « Ouija » et « Sir Orfeo », avant une grande tournée européenne.