Artist picture of Billy Higgins

Billy Higgins

988 fans

Playlists

Biographie

Billy Higgins grandit dans le quartier noir de Watts à Los Angeles, et débute sa carrière musicale par le rhythm'n' blues (Jimmy Witherspoon) et le rock and roll avec des musiciens locaux. Il joue aussi avec le solide saxophoniste Ike Quebec. En 1953, il intègre la formation des Jazz Messiahs co-dirigée par Don Cherry et James Clay, dans laquelle joue également Dexter Gordon (1953-1955). Après avoir joué et enregistré dans la formation de Red Mitchell (1957), Billy Higgins rencontre Ornette Coleman, le saxophoniste qui joue sur un instrument en matière plastique. En 1958, lorsque Ornette Coleman monte son premier quartette free jazz, qui fait date dans l’histoire, Higgins fait partie de l’aventure (« Something Else », 1958, « Change Of The Century », 1959). Il participe aux concerts du Five Spot de New York en 1959. Pris dans une altercation avec la police, Higgins se voit retirer sa carte de travail - il ne peut donc plus jouer dans les clubs de New York. Il retrouve Thelonious Monk, avec qui il part à San Francisco (1960). Il prend alors le statut de musicien indépendant qui lui permet d’accompagner en permanence toutes sortes de musiciens tels Steve Lacy (1961), Sonny Clark (1961), Donald Byrd (1961), John Coltrane (1962), Sonny Rollins (1963) avec qui il vient en France, Lee Morgan (1963), Mal Waldron (1973). Pendant une dizaine d’années, Higgins joue régulièrement avec Cedar Walton (1975-1985), et monte un quartette avec lui et George Coleman (groupe Eastern Rebellion, 1979). Non content de toutes ces expériences, il joue au début des années 80 avec les musiciens de la nouvelle vague du jazz-rock et du