Artist picture of Stacey Kent

Stacey Kent

296 075 fans

Top titres de l'artiste

That's All Stacey Kent 05:37
Never Let Me Go Stacey Kent, Matt Skelton, Dave Chamberlain 04:39
Ces petits riens Stacey Kent, Matt Skelton, John Parricelli, Dave Chamberlain 03:21
Bibbidi-Bobbidi-Boo Stacey Kent 03:12
What a Wonderful World Stacey Kent, Matt Skelton, John Parricelli, Dave Chamberlain 04:28
Jardin d'hiver Stacey Kent, Jim Tomlinson, Graham Harvey, Matt Skelton 03:34
La Rua Madureira Stacey Kent 04:51
One Note Samba Stacey Kent, Jim Tomlinson, Graham Harvey, John Parricelli 03:03
To Say Goodbye Stacey Kent 05:17
Samba Saravah Stacey Kent 03:48

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Stacey Kent est née le 27 mars 1968 à South Orange, dans le New Jersey. Après des études de littérature aux États-Unis, elle part étudier la musique à Londres. Elle y rencontre le saxophoniste Jim Tomlinson qu'elle épouse en 1991. Stacey Kent commence à jouer dans différents clubs avant de se produire au renommé Ronnie Scott's.

Sa carrière discographique commence en 1997 avec l'album Close Your Eyes. Son jazz vocal très classique séduit des mélomanes de tous pays, malgré une certaine linéarité d'ensemble dans sa production. À partir de The Boy Next Door, paru en 2003, la France s'entiche de la dame au point de lui offrir un disque d'or. Paru en 2007, Breakfast on the Morning Tram est alors son album le plus abouti. Il décroche une inattendue 11ème place du classement français des ventes d'albums. Plusieurs titres chantés dans un français charmant contribuent certainement à ce résultat.

En mars 2010 sort le quatrième album de Stacey Kent, Raconte-Moi, entièrement dévolu au répertoire français. La chanteuse y reprend des classiques de Barbara, Michel Jonasz, Georges Moustaki, Henri Salvador, Benjamin Biolay ou encore Keren Ann, et chante les chansons de jeunes auteurs tels qu'Émilie Satt, Claire Denamur ou Pierre-Dominique Burgaud.

En 2011 suivent les albums The Lyric, co-crédité à son partenaire Jim Tomlinson, et Hushabye Mountain. En octobre de la même année paraît un premier album live retraçant son répertoire teinté de bossa nova, Dreamer in Concert. En 2013, The Changing Lights se consacre toujours au style bossa nova par la reprise de six classiques et sept compositions originales signées par le tandem Jim Tomlinson-Kazuo Ishiguro, le poète Antonio Ladeira ou le Français Bernie Beaupère. Le guitariste Roberto Menescal, qui apporte une de ses compositions, joue également sur l'album suivant Tenderly qui sort en novembre 2015.