Artist picture of Disiz la Peste

Disiz la Peste

234 779 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Serigne M'Baye alias Disiz la Peste, naît le 22 mars 1978 à Amiens, d'origine sénégalaise par son père et belge du côté maternel. Il déménage à Evry où il grandit auprès d'une mère bibliothécaire qui lui donne le goût des mots, avec en fond les albums de NTM et d'IAM l'initiant au rap. Disiz commence sa carrière avec le collectif Rimeur à Gages, au sein du label Nouvelle Donne, qui produit de jeunes rappeurs.

En 1998, il participe à la compilation Le Défi (1998), avec le titre « Heureux qui rient d'eux-mêmes, ils n'ont pas fini de rire ». Inspiré de « Cadavéré », chanson de l'Africain Zao, cette farce caricature le style vestimentaire et le goût pour la « sape » des Zaïrois, Congolais et Maliens. Le rappeur révèle avec ce titre un vrai talent d'écriture, de l'autodérision, sans céder à la facilité. En 1999, il sort un premier maxi solo « Bête de bombe (Ce que les gens veulent entendre) », soutenu par Joey Starr et Cut Killer sur la radio Skyrock. Ce parrainage le fait gagner en notoriété. A Marseille, on l'invite sur l'album du 3ème oeil et sur la bande originale du film Taxi 2 avec le collectif One Shot, composé entres autres de Faf Larage, Daddy Nuttea et Jalane.

En 2001, au summum de la médiatisation du rap français, Disiz la Peste signe son premier album Le Poisson Rouge. Drôle de titre en référence à un triste fait divers survenu en banlieue. C'est aussi d'une certaine manière la métaphore d'un jeune rappeur immergé dans un milieu de requins. Ce disque explose grâce au single « J'Pète les plombs » vendu à 400.000 exemplaires ! Le public cède à son refrain accrocheur inspiré du film Chute libre de Joël Schumacher. Disiz réussit même le grand chelem du rap français : enregistrer sur un même album un duo avec Joey Starr (« Les Rumeurs ») et un autre avec Akhénaton (« Lyrics de gamin »).

En 2003, le rap français commence à décliner dans les classements. Après la déferlante de ses débuts, Disiz peine à trouver son public avec Jeu de Société. Cette fois-ci, il ne collabore plus exclusivement avec JmDee, son ami et producteur du Poisson Rouge. Il fait appel pour ce deuxième album à d'autres concepteurs dont DJ Mehdi. Puis, un retour aux sources s'impose, la Peste part à la découverte du Sénégal, le pays de son père. Il enregistre alors deux cassettes à succès « Sant Yalla » et « Sama Adjana » sur son label Sunu Saf. Sa maison de disques Barclay décide de les rassembler en un seul album intitulé Itinéraire d'un Enfant Bronzé (2004).

Disiz la Peste, rappeur nourri de cinéma, entame une carrière d'acteur ; il est le héros de Dans tes rêves de Denis Thybaud avec Béatrice Dalle (2005). L'année suivante, il incarne Eloi, personnage trouble de Petits meurtres en famille, diffusé sur France 2. Pour l'heure, il n'a semble-t-il pas encore récidivé dans la comédie. En 2005, Yannick Noah, avec qui il partage les mêmes origines franco-sénégalaises l'invite sur le gentil reggae « Métis(se) », qui le remet en orbite auprès du grand public. Les Histoires Extraordinaires d'un Jeune de Banlieue, son troisième enregistrement studio, reçoit la Victoire du « Meilleur album Rap » en 2006. La nouveauté, c'est un single de l'Inspecteur Disiz qui tourne : « Ultra bogosse ».

Pourtant, l'annonce de Disiz the End, sorti en 2009, laisse croire à l'arrêt de sa carrière musicale. Ce n'est en fait qu'une pirouette pour mieux renaître sous le nom de Peter Punk et abandonner un style rap dans lequel il ne se reconnaît plus. C'est sous ce nouvel alias que sot en mai 2010 Dans Le Ventre du Crocodile, disque à la tonalité classic rock baigné de citations et d'une pointe moderne d'electro funk. Toujours prêt au contre-pied, Disiz revient au rap en mars 2012 pour l'EP Lucide. Il s'offre au passage les collaborations de Areno Jaz et Alpha Wann, pour un disque qui retrouve les fondamentaux.

Ce retour au rap est sanctionné d'une honnête vingt-et-unième place au top SNEP. Également romancier, Disiz sort toujours en mars 2012 son second livre intitulé René.  L'album Extra-Lucide voit le jour en octobre 2012 avec Orelsan et Mac Miller aux premières loges. Cette fois Disiz semble avoir gagné son pari et retrouvé sa crédibilité avec une sixième place au top. Il clôt la trilogie Lucide avec Trans-Lucide en mars 2014. Ce troisième volet remporte également un succès probant en terme de ventes (n° 14 du top).

Disiz apparaît en 2014 sur l'album collectif La Bande à Renaud où il interprète « Laisse béton ». En mai 2015, il organise un concert à Paris pour les quatre-vingt dix ans de la naissance de Malcolm X. Son album Rap Machine sort début juin et va chercher son inspiration dans un rap dansant et festif. Après le retour sous le nom Disiz La Peste pour l'album Pacifique (2017), il emprunte à nouveau ce premier pseudonyme pour Disizilla (2018), avec les participations de Sofiane et Niska.