Artist picture of Method Man

Method Man

474 225 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Clifford Smith naît le 1er avril 1971, connaissant une enfance classique pour un enfant du ghetto, balancé entre un père flirtant avec l'illégal à Long Island et une mère à Staten Island, la division insulaire de New York généralement honorée d'un simple aller-retour histoire d'entrapercevoir la statue de la Liberté. Il grandit cependant avec sa mère dans les pojects de Park Hill sur la côte nord de l'île, avec ses s?urs aînée et cadette.

Éducation d'autant plus difficile qu'elle est entrecoupées d'absences plus ou moins prolongées au cours de son enseignement supérieur, le jeune homme étant rattrapé par le quotidien sordide et peuplé de substances artificielles qu'il se met bien vite à diffuser et consommer. Il est sauvé par ses compagnons sonores qui se réapproprient bien vite l'île, la renommant Shaolin Island en raison des longs métrages de kung-fu qu'ils regardent sans discontinuer dans les cinémas aux ressorts défoncés, et dont ils peuplent bientôt leur univers rapologique.

Il se baptise lui-même Method Man, en s'inspirant du film de 1979 The Fearless Young Boxer. Et cet assemblage de talents hors de commun, davantage connu sous le nom du Wu-Tang Clan, révolutionne le monde du rap en 1993, car c'est un véritable raz de marée sonique qui envahit alors les bacs des disques, imposant un univers rempli de références empruntées à la rue et aux films d'arts martiaux chinois.

Son style de rap spectaculaire couplé à sa voix profonde et son charisme naturel font naturellement de lui le membre préféré du clan aux yeux du public. Il est ainsi présent sur huit des douze morceaux de Enter the Wu-Tang: 36 Chambers (1993), rappe le refrain d'un des morceaux les plus importants de l'histoire du rap, « C.R.E.A.M. », tout en étant l'un des rares à bénéficier d'un morceau solo sous son patronyme « M.E.T.H.O.D. M.A.N. ». Et profitant de cette aubaine commerciale incroyable qu'a réussi à obtenir RZA, le génie musical derrière le Wu, il signe sur le légendaire label de rap Def Jam et s'attelle à son premier solo Tical en 1994.

Sa voix s'y révèle encore plus écorchée qu'à l'habitude, probablement l'abus nocturne de cigares remplis d'herbe, conservant son débit également débordant de salive, ce qui rajoute une ambiance souvent irréelle lorsque couplée avec des hurlements ou des bruits d'objets contendants en plein affûtage. L'album extrêmement sombre est paradoxalement très bien accueilli, utilisant le succès du single avec Mary J. Blige « I'll Be There for You/You're All I Need » qui décroche un Grammy Award en 1996 et aide l'album à atteindre le statut de platine.

Il multiplie par la suite les collaborations, réussissant l'improbable, à savoir travailler avec les deux ennemis jurés The Notorious B.I.G. sur le premier album de ce dernier pour « The What », , ainsi que Tupac Shakur sur « Got My Mind Made Up ». Ou encore avec Show et AG sur leur second album Goodfellas.

La suite des aventures sur disque du Wu, Wu-Tang Forever débarque le 3 juin 1997, et l'impose définitivement en tant que superstar du rap. Le double album, toujours aussi peu aux couleurs sonores du rap commercial, est en effet un nouvel incroyable succès relayé par les médias du monde entier stupéfaits du rayonnement du groupe qui va décidément à l'encontre de toute logique mercantile admise jusque là dans l'industrie musicale.

Meth s'exprime par contre de manière véhémente quant à la qualité plutôt douteuse des produits griffés du label du Wu, « Wu-Wear », lancé en même temps que l'album, direction marketing qu'il n'approuve d'ailleurs absolument pas et qui ne dure pas.

Son second album arrive une année plus tard en 1998, Tical 2000: Judgement Day, fortement inspiré par les théories post apocalyptique associées à la fin du millénaire. Les ventes sont encore meilleures que pour le premier, grâce aux deux singles qui jouent parfaitement le rôle de mise en bouche musicale, « Judgement Day » plutôt festif, et « Break Ups 2 Make Ups » teinté de soul avec D'Angelo.

L'album est également toujours aussi bien accueilli par les fans, rassurés que l'artiste n'ait pas troqué ses compagnons de microphone pour d'autres nettement plus tendances, fortifiant au passage sa réputation d'un des meilleurs rappeurs au monde avec un timbre toujours aussi original.

Method est choisi en 1999 pour la tournée Hard Knock Life, en compagnie de la tête d'affiche Jay-Z, Redman ou encore DMX. C'est pendant les temps libres que Redman et Method Man enregistrent Blackout !, un album qui permet de révéler à chacun la bouffonnerie des deux rappeurs devenus pour de bon les meilleurs potes du monde le joint à la main.

Ils avaient déjà collaboré sur trois titres ensemble, mais par-dessus les rythmes ici funky à souhait, l'osmose est totale. Le but était avant tout de prendre du bon temps, et leur humeur au plus haut devient vite contagieuse. « Da Rockwilder » reste aujourd'hui un classique des soirées, tout comme « Tear It Off ». Leur duo dépasse le cadre de la musique, et ils passent devant la caméra jouant quasiment leurs propres rôles dans How High, une comédie riche en substances volatiles.

Deux nouveaux albums du Wu-Tang Clan certifiés platine suivent, The W et Iron Flag, ainsi que de nombreuses figurations à l'écran. Il se montre dans des séries, assurant le rôle de Tug Daniels dans Oz, le show se déroulant dans l'univers carcéral de HBO plébiscité par les critiques,. Il répond présent pour des vidéos, jouant par exemple le copain d'Alicia Keys dans « If I Ain't Got You » en 2003. Et il multiplie également les apparitions dans de nombreux films. Jusque là, son rôle le plus marquant avait été dans Belly en 1998, le film 'clip' de Hype Williams en compagnie des rappeurs Nas ou DMX.

C'est déjà l'heure d'un troisième album solo en 2004, Tical 0: The Prequel, qui déçoit fatalement les fans avec la direction artistique aléatoire prise en main par un P. Diddy qui décide de totalement relooker l'univers sonore du rappeur. Ce dernier ne peut rien dire, c'est sous la pression de Def Jam que Diddy a été recruté. « What's Happenin' » en compagnie de Busta Rhymes en est la parfaite illustration, même si le single dynamique aide l'album à atteindre le disque d'or.

Les succès systématiques rencontrés par les deux rappeurs Red et Meth amènent Fox Television à leur proposer leur propre show télé, Method & Red, fin 2004. Mais les résultats désastreux rencontrés par le network le pousse bien vite à l'annuler purement et simplement. Method Man se plaindra qu'ils avaient dû se plier à bien des compromis, notamment des rires préenregistrés, et qu'au final la série ne reflétait que très partiellement leur vision originelle.

Après s'être pratiquement cantonné exclusivement à des comédies, il choisit désormais de travailler sur des projets au sein desquels une des ses connaissances est impliquée, comme c'est le cas en 2006 pour le rôle de Drops, organisateur de fêtes à Las Vegas, dans CSI. Ou auparavant dans la série considérée comme la meilleure de tous les temps par de nombreux spécialistes, The Wire, et dans laquelle il joue Cheese, le neveu de Prop Joe, la voix de la sagesse dans les ghettos de Baltimore.

Le quatrième album arrive en août 2006, 4 :21...The Day After, célébrant les retrouvailles avec RZA. Au milieu de nouvelles têtes davantage demandées, comme les machines à tubes Scott Storch, ou encore Mr. Porter. Sans support de sa maison de disques, l'album a du mal à trouver son public. Cela n'empêche pas Meth de monter sur toutes les scènes du monde entier avec l'énergie qui le caractérise afin de promouvoir son nouvel opus.

Cela devait bien finir par arriver, il se fait arrêter le 17 mai 2007 en pleine session fumette dans sa Cadillac. Il est vite pardonné après s'être vu promettre de venir s'exprimer publiquement dans le cadre de conférences. Il tient sa parole et se rend à l'Abraham Lincoln High School de Brooklyn y diffuser sa bonne parole. Il est vrai que sous des dehors agités, l'homme est sagement rangé, marié depuis 1995 et papa d'un fils né en 1996 et d'une fille née en 1997, avec lesquels il vit toujours à Staten Island.

Toujours très actif, le rappeur continue de partager son temps entre sa collaboration à vie avec Redman pour la série Blackout! Vol. 2 (2009)et Vol. 3 (prévu en 2015), les réunions du Wu-Tang Clan (en 2014 pour l'album A Better Tomorrow) et sa production personnelle qui comprend un nouvel album, The Meth Lab, paru à l'été 2015 sur le label Tommy Boy.