Artist picture of Jestofunk

Jestofunk

6 618 fans

Top titres de l'artiste

Say It Again Jestofunk 06:25
The Ghetto Jestofunk 07:06
Say It Again Jestofunk 03:43
Can We live Jestofunk 06:24
Say it again Jestofunk 05:45
Find your State of Mind Jestofunk 05:48
Moai Message Jestofunk 06:59
Fluid Jestofunk 06:34
Fly Love Song Jestofunk 05:27
Straight to you Jestofunk 06:03

Sortie la plus populaire

Intro
Can We live
Fluid
Find your State of Mind

Artistes similaires

Playlists

Biographie

En 1990, DJ Moz-Art (Claudio Rispoli), Francesco Farias et DJ Blade (Alessandro Staderini) trois DJ italiens, ont le projet de remettre le jazz des années 1960 et le funk des années 1970 au goût du jour. Pour ce faire, ils concoctent un savoureux mélange d’électro et de disco, qu’ils appliquent sur des compositions de funk originales ou samplées. Leur premier titre « I'm Gonna Love You » (1992), est repris, comme c’est la règle, et diffusé par d’autres DJ anglais et américains, qui lancent ainsi leur réputation.


Mother Funk

Ils se font ensuite remarquer grâce à l’inoubliable single « Say it Again » en 1994 (construit sur un sample du titre de Colonel Abrams, « Trapped », sorti dix ans auparavant), extrait de leur premier album Love in a Black Dimension (1995). Le titre est interprété par CeCe Rogers, chanteur R&B et soul, popularisé à la fin des années 1980 et dont la carrière est ainsi relancée. « Say it Again » devient un tube dans les clubs européens, en particulier en France. CeCe Rogers reste membre de Jestofunk jusqu’à 1999, date à laquelle il crée son propre groupe, CeCe Roger's Nuphunk. Entre temps, Jestofunk sort un second album avec son chanteur fétiche, Universal Mother, en 1998. Le single « Special Love », un nouveau tube, met à l'honneur la voix de Jocelyn Brown, (autre chanteuse soul revenue des années 1980), quand le titre éponyme met en scène le chanteur reggae jamaïcain Freddy McGregor.


Anthologie

En 1999, la parution d’un album live donne à voir la puissance de ce groupe qui érige les lois du funk et de la house music (à savoir la danse jusqu’à la transe) en règle numéro 1. 70 Miles from Philadelphia, leur troisième album studio, paraît en 2003. Deux ans plus tard, Jestofunk: The Anthology offre, comme son nom l’indique, une collection des meilleurs titres du groupe, mais aussi leur remixes officiels par d’autres DJs et producteurs. Un alliage du classique et du contemporain du meilleur goût, qui a permis à ce groupe, aujourd’hui dissout, de vendre plus d’un million d’albums en dix ans.