Artist picture of Kelis

Kelis

80 558 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Kelis Rogers Caloteira, née le 21 août 1979 à Harlem (New York), tient son prénom et nom d'artiste de la combinaison des prénoms de ses parents, Kenneth et Eveliss.

Prédestinée à la musique par un père saxophoniste et une mère styliste et mélomane, Kelis pousse très vite ses premières vocalises gospel dans la chorale de l'église locale où son père est également pasteur. Elle fait partie avec ses deux soeurs du Girls Choir of Harlem et apprend à jouer du piano, du violon et du saxophone, et suit son père qui officie en tournée avec des artistes de jazz et de soul tels Dizzy Gillespie ou Nancy Wilson.

La jeune fille du ghetto commence par devenir mannequin à l'âge de treize ans, tout en poursuivant ses études dans l'Ecole d'art appliqués de La Guardia, où elle prend des cours de théâtre. Fort de son expérience musicale, elle compose avec deux amies le trio de chanteuses R&B, BLU (Black Ladies United).

Kelis rencontre The Neptunes

Rapidement, le trio BLU se fait remarquer par le producteur Goldfinghaz. Ce dernier présente Kelis à au collectif leader de la scène rap, le Wu-Tang Clan. Membre de ces derniers, le rappeur Ol' Dirty Bastard adopte la jeune fille à la coupe afro pour des choeurs sur son titre « Got Your Money ». Désireuse de quitter le cocon familial, Kelis n'a que seize ans quand elle quitte ses parents pour voler de ses propres ailes, accumulant les jobs alimentaires (vendeuse, barmaid) et enchaînant les rencontres musicales. Après une audition pour le label Jive (Virgin), elle est signée pour un contrat d'artiste solo en 1998.

Pharrell Williams (N*E*R*D) lui présente celui qui devient son compagnon, Nas, et produit avec Chad Hugo sous l'intitulé The Neptunes son tout premier single « Caught Out There » en 1999. La chanson fait un véritable carton malgré la polémique qui couve : en effet, le morceau parle de rébellion féministe, avec le refrain très appuyé où Kelis crie à tue-tête « I hate you so much right now ». Dans le clip où elle arbore une coiffure excentrique multicolore (comme sur la pochette de l'album), elle s'emploie à maltraiter les hommes. En décembre, Kaleidoscope, entièrement produit par The Neptunes, révèle d'autres tubes tels que « Good Stuff » ou « Get Along With You ».

Kelis se lance dans une tournée américaine l'année suivante. Elle reprend notamment le « Smell Like Teen Spirit » de Nirvana et « Hello » de Lionel Richie. En 2001, elle assure les premières parties de certaines dates de Moby, U2, Lenny Kravitz ou encore de Britney Spears, et chante « What Is It » en duo avec le rappeur américain Busta Rythmes. On la retrouve également sur l'album 8701 de Usher, et sur le curieux hommage des rappeurs à Phil Collins, Urban Renewal, en 2001.

La sortie de son deuxième album, Wanderland (novembre 2001) est retardée aux Etats-Unis en raison des ventes de Kaleidoscope, jugées insuffisantes malgré un bon accueil critique. Cet album, toujours produit par The Neptunes comprend notamment une chanson écrite par la chanteuse Gwen Stefani (No Doubt) et jouée avec le bassiste de Korn, « Fieldy ». Sa chanson « Popular Thug » est reprise sur la compilation des Neptunes, The Neptunes Present ... Clones (2003).

Le succès de Tasty

Kelis retourne très vite en studio pour enregistrer Tasty (décembre 2003), après avoir rompu son contrat avec Virgin. Elle prend à sa charge la plus grosse partie des frais d'enregistrement, épaulée par The Neptunes qui l'aident également à trouver un nouveau label, Arista Records, à qui elle propose l'album. Sur ce troisième opus, la production est partagée par Dallas Austin, Andre 3000 (OutKast), Raphael Saadiq, Rockwilder et The Neptunes. C'est un nouveau départ pour la chanteuse dont la carrière décolle (n°7 au Top R&B des albums) avec les titres « Milkshake » (n°3) et « Trick Me ». Elle se marie la même année à NAS qui chante avec elle sur « In Public ». Un autre duo avec Enrique Iglesias (« Not In Love ») lui ouvre les portes d'un plus large public, tandis qu'elle se fait un nom chez les fans de Björk avec son propre remix du titre « Oceania » (2004).

Kelis ici et là

En 2006, la chanteuse au caractère bien trempé donne le jour à Kelis Was Here, album sulfureux et éclectique, en s'entourant de son mari Nas, du Black Eyed Peas, will.i.am, et à nouveau de Raphael Saadiq. Sean Paul vient faire un duo sur le titre « Fire ». Ce faisant, Kelis rompt avec le duo The Neptunes et leur maison de production Star Track. Kelis Was Here, avec les singles « Bossy », « Blinfold Me » et « Lil' Star », reçoit des très bonnes critiques, sans que les ventes soient au diapason.

D'autres participations notables interviennent : « I Love My Chick » avec Busta Rhymes, la reprise de « Brass in Pocket » pour le film Just Like Heaven, et « 80's » pour la bande originale de Step Up en 2007, puis participe à l'album du retour de Dionne Warwick où elles chantent en choeur le « Raindrops Keep Falling On My Head » de Burt Bacharach. En mars 2008 paraît la première compilation The Hits.

Après avoir claqué la porte du label Jive en 2007, Kelis retrouve vite un nouveau contrat chez Polydor. Elle met en route un nouvel album foncièrement electro dont est extrait le hit « Accapella » produit par David Guetta. Le Frenchie, entouré sur les crédits d'autres producteurs de renom comme will.i.am, Free School, Boys Noize, Benny Benassi, DJ Ammo ou Burnz, transforme la diva du R&B en créature mutante dans le futuriste Flesh Tone, album qui marque un véritable tournant dans la carrière de Kelis.

Débarassée de sa fameuse coupe afro, c'est les cheveux longs et bouclés qu'elle présente en avril 2014 ce qui est son sixième album publié par Ninja Tune, Food, faisant référence à son autre passion pour la cuisine. Retour à la soul et au funk de ses débuts avec un habillage electro, Food est produit par l'artilleur de TV on the Radio, David Sitek, devenu son compagnon. Le premier extrait, « Runnin' », est aussitôt remixé par le Britannique Machinedrum.