Artist picture of Big Boi

Big Boi

32 658 fans

Top titres de l'artiste

All Night Big Boi 04:01
Shutterbugg Big Boi, Cutty 03:35
Chocolate (feat. Trozé) Big Boi, Troze 03:01
I'm So Hood Remix DJ Khaled, Jeezy, Ludacris, Big Boi, Busta Rhymes, Lil Wayne, Fat Joe, Baby, Rick Ross, T Pain, DJ Khaled, Lil Wayne, Jeezy 05:10
Kill Jill (feat. Killer Mike & Jeezy) Big Boi, Jeezy, Killer Mike 04:24
Lower Case (no cap) [feat. Killer Mike] Big Boi, Sleepy Brown, Killer Mike 03:08
Follow Us Big Boi, Vonnegutt 03:35
Tangerine Big Boi, T.I., Khujo Goodie 04:14
General Patton Big Boi 03:12
Mic Jack (feat. Adam Levine, Scar & Sleepy Brown) Big Boi, Adam Levine, Scar, Sleepy Brown 03:22

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Né Antwan André Patton le 1er février 1975 à Savannah (Géorgie), le futur Big Boi grandit à Atlanta où il effectue ses études et côtoie les groupes de rap locaux. Sa rencontre avec Andre Benjamin donne naissance au duo OutKast, rapidement signé sur le label LaFace Records en 1992.

En quelques années, OutKast devient l'un des groupes les plus intéressants de la scène rap Dirty South américaine, produisant des albums originaux et ambitieux, mêlant des influences venues du jazz, du funk et de l'electro. Entre autres classiques, OutKast signe les albums Stankonia (2000), le double best-seller Speakerboxxx/The Below (2003 - avant-goût de ses aventures solo) et la bande originale du fil Idlewild (2006) dans lequel le duo apparaît.

Régulièrement invité pour participer à d'autres projets, Big Boi cumule les featurings avec Missy Elliott (« All N My Grill », 1999), Slick Rick (« Street Talkin' »), Youngbloodz (« 85 South »), Trick Daddy (« In da Wind », 2002), Jay-Z (« Poppin' Tags »), Killer Mike (« ADIDAS »), Beyoncé (« Hip-Hop Star »), Sleepy Brown (« Margarita ») et Fantasia (« Hood Boy »).

En 2005, Big Boi se consacre à son label Purple Ribbon, rampe de lancement à sa carrière solo avec les albums Got Purp? (2004) et Got Purp?, Vol. 2 (2005). Ce dernier opus collectif lui procure le hit « Kryptonite (I'm On It) » considéré parmi les meilleurs singles rap de l'année. Jamais à court d'activités musicales, cinématographiques ou charitables, Big Boi s'investit également dans la Big Kidz Foundation qu'il fonde en 2006, puis réapparaît sur les écrans dans Who's Your Caddy?.

En 2008 paraît son premier single solo, « Royal Flush », en vue d'un premier album retardé par d'autres contingences. Les singles continuent à s'égrener au fil de l'année 2009 (« Sumthin's Gotta Give », « Ringtone », « Looking for You ») jusqu'à la sortie du projet baptisé Sir Luscious Left Foot: The Son of Chico Dusty en juillet 2010, que Big Boi présente en grande pompe à Paris. Si le disque est un succès aux Etats-Unis (n°3 du Billboard) il peine à convaincre sur la scène internationale.

D'abord annoncé pour novembre 2012, le deuxième album de Big Boi est retardé jusqu'en décembre. Malgré la présence de Kelly Rowland, le single « Mama Told Me » ne rencontre pas le succès tandis que l'album Vicious Lies and Dangerous Rumors souffre d'un manque d'unité lié à la présence d'un grand nombre d'invités (SleepyBrown, Phantogram, T.I., Ludacris, KidCudi, Little Dragon, Killer Mike, Kelly Rowland, A$APRocky, B.o.B, Wavves, Mouche, Scar, Bosko, JaiPaul, UGK, Big K.R.I.T., et Theophilus London).