Artist picture of Estelle

Estelle

100 504 fans

Top titres de l'artiste

American Boy Estelle, Kanye West 04:44
American Boy (feat. Kanye West) Estelle, Kanye West 04:00
Lights Out Estelle 03:23
Come Over Estelle 03:41
Come Over Estelle, Sean Paul 04:04
American Boy Estelle 04:03
1980 Estelle 03:55
Love Like Ours (feat. Tarrus Riley) Estelle, Tarrus Riley 03:54
More Than Friends Estelle 04:24
American Boy Estelle, Kanye West 05:26

Sortie la plus populaire

Lovers Rock

par Estelle

1019 fans

So Easy (feat. Luke James)

EXPLICIT

Meet Up (feat. Maleek Berry)

EXPLICIT

Really Want (feat. Konshens & Nick & Navi)
Better

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Estelle Fanta Swaray est née le 18 janvier 1980 à Hammersmith, dans la banlieue ouest de Londres, fruit d'une mère sénégalaise et d'un père originaire de Grenade. Elle est issue d'une large famille composée de huit frères et soeurs, ainsi que d'un nombre imposant de cousins. Sa mère est fan de reggae et son mari n'hésite pas à lui construire des enceintes maisons faisant vibrer tout l'édifice.

Grandissant en écoutant donc les morceaux reggae de ses parents, et ceux de la collection de soul de sa tante, la jeune Estelle tombe également dans la marmite hip-hop avec un oncle qui forme bien vite ses oreilles à Kool G Rap ou Big Daddy Kane, au grand dame de sa mère qui n'apprécie pas que sa fille traîne avec ce beau-frère peu fréquentable.

Adolescente, elle décide soudainement de s'occuper très sérieusement de sa carrière et prépare un plan infaillible : tout ce qu'elle fera à partir de ce moment le sera dans le but d'en connaître davantage sur l'industrie musicale et d'arriver à se faire un nom. Elle trouve un job dans l'une des boutiques hip-hop de Soho récemment ouvertes, Deal Real, avant de proposer ses talents dans la production de vidéos et le journalisme musical à travers le portail urbain constitué par Darkerthanblue.

Encouragée de toutes part, elle décide à 18 ans de faire résonner sa voix et elle devient vite une régulière des sessions anglaises à micros ouverts tels que le Lyrical Lounge, le Hop ou encore Scratch. Jusqu'à ce qu'elle impressionne tout le petit monde du hip-hop local lors d'une intervention au Subterania en compagnie des légendes locales Roots Manuva et Rodney P. Parmi ce parterre de nouveaux fans acquis à sa cause, DJ Skitz de la radio Xtra qui l'invite immédiatement à apparaître sur sa compilation Countryman. Mais c'est lors de sa collaboration avec Black Twang sur « Trixsta » qu'elle explose véritablement, nominée en tant que meilleure artiste hip-hop lors de la cérémonie des Mobo en 2004.

Elle se lance de suite dans l'aventure solo, avec « Excuse Me », un morceau qui surprend ses fans car aux forts relents de tubé d'été, et démarre dans la foulée son propre label Stellar Ents sur lequel elle sort quelques uns de ses morceaux en petite quantité comme « Do You Like ? » avec Kele Le Roc, ou encore « Take It Off » en compagnie de la star du dancehall jamaïcain Cecile. L'ambition est évidemment de signer des artistes passionnés comme elle et auxquels elle souhaite ouvrir les portes musicales en tout grand. Elle utilise également Stellar Ents pour diffuser ses deux mixtapes Da Heat.

Les labels se bousculent alors au portillon et V2 remporte la bataille de la signature car d'après Estelle ce sont eux qui avaient à l'époque le mieux compris le potentiel très populaire de la chanteuse. The 18th Day sort le 18 octobre 2004, ce chiffre revêtant une signification particulière pour la chanteuse car sa mère faillit décéder le jour de la naissance d'Estelle. Malheureusement son premier album se classe seulement à la 40ème place des charts anglais, succès d'estime mais non suffisant pour confirmer les espoirs placés en elle. Les deux morceaux « 1980 » et « Free » réussissent cependant très bien dans les hit-parades et c'est tout naturellement qu'elle remporte le Mobo pour la Meilleure Découverte en 2004. Depuis elle a gagné systématiquement le prix de la meilleure artiste féminine aux UK Hip-Hop Awards sur les trois dernières années.

Elle propose en 2006 la suite à V2, un album entièrement produit par John Legend. Mais ces derniers refusent. Qu'à cela ne tienne, Estelle traverse l'Atlantique pour justement rejoindre Atlantic via le label de Legend Homeschool Records. Et bien lui en prend car le second extrait de son nouvel album Shine, « American Boy », titre filtrant dangereusement entre le disco et la funk, devient un énorme succès en Angleterre, terminant numéro un des ventes anglaises le 23 mars 2008 en version digitale uniquement. Le format disque sort le lendemain. Le même succès se reproduit aux Etats-Unis, mêmes causes mêmes punitions sonores. Par ailleurs, les remixes du morceau « American Boy » tout comme l'album Shine sont retirés du magasin en ligne iTunes dans sa version américaine suite à une décision d'Atlantic qui poursuit dans le sens de Kid Rock refusant de vendre une version digitale de son dernier album. Shine retourne cependant sur iTunes le 9 septembre afin d'engranger de nouvelles ventes bien méritées.

En 2009, Estelle donne de la voix sur le single de David Guetta « One Love », et engrange un nouveau succès international. Alors que sa voie semble toute tracée dans le monde de la dance pop, Estelle choisit pour son troisième album de revenir à des tempos plus calme et à une écriture plus adulte. Le pari est risqué, et malgré les renforts de Janelle Monae, Trey Songz et Chris Brown, ou Rick Ross, All of Me qui sort en février 2012 laisse comme un goût d'inachevé. Le disque est d'ailleurs un échec retentissant et contraint Estelle a quitter Atlantic pour se produire sur son propre label. True Romance sort ainsi en février 2015 dans une indifférence polie.