Artist picture of Little Boots

Little Boots

20 649 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Victoria Hesketh est née le 4 mai 1984 à Blackpool (Royaume-Uni). C'est avec un piano découvert à l'âge de cinq ans qu'elle passe principalement son temps, avant d'écouter du jazz et de se présenter à l'émission de télé-crochet Pop Idol, sans succès.

À l'été 2005, la jeune chanteuse intègre le trio féminin Dead Disco dans lequel elle tient également les claviers, le temps d'une poignée de singles. Lorsque le trio se sépare, elle choisit de s'aventurer en solo sous le nom Little Boots (en référence à l'empereur romain Caligula).

Les premiers singles, « Stuck on Repeat » et « Meddle » (2008), produits par Joe Goddard (Hot Chip), obtiennent de bonnes places dans les classements dance. À la différence de bon nombre de ses consoeurs, Little Boots compose et joue ses chansons elle-même au synthétiseur. Elle se fait également remarquer par l'utilisation du Tenori-on, un séquenceur électronique sensitif d'origine japonaise.

En mai 2009, le titre « New in Town » précède son premier album solo, Hands. Celui-ci gagne l'estime de la critique qui présente Little Boots comme l'une des révélations de l'année dans le domaine electro-dance. Le disque produit par Greg Kurstin (The Bird and the Bee) comprend un duo avec l'ex-The Human League, Phil Oakey, sur  « Symmetry ». Hands est accompagné de l'EP Illuminations et nommé aux BRIT Awards parmi les choix de la critique.

Plus sombre, l'album suivant Nocturnes paru en 2013, précédé du titre « Crescendo » et de la mixtape Into the Future, trouve son inspiration dans l'oeuvre de l'écrivain Edgar Allan Poe. Les titres « Shake », « Every Night I Say a Prayer », « Motorway » et « Broken Record » sont extraits en simples. Plusieurs producteurs se sont relayés à sa réalisation, notamment Andrew Butler, James Ford et Tim Goldsworthy. Dans le même temps paraît le titre « Superstitious Heart » signé des initiales LB. Après ce relatif insuccès commercial, Little Boots revient en décembre 2014 avec l'EP Business Pleasure, dont le morceau-phare, « Shake It », est le prélude à l'album Working Girl, produit par Ariel Rechtsaid, qui sort en juillet 2015.