Artist picture of Minino Garay

Minino Garay

691 fans

Artistes similaires

Biographie

Né le 2 septembre 1966 à Córdoba, capitale de province située à huit cents kilomètres de Buenos Aires (Argentine), Minino Garay entre très tôt en contact avec la musique dans une famille où chaque membre chante ou joue d'un instrument. Enfant, Minino Garay grandit au son des chacaceras et des milongas, ces chansons populaires entonées par l'accordéoniste Carlos « La Mona » Jiménez, avant la vogue des « cuartetos », petites formations dansantes qui pullulèrent dans les années 1970.

Devenu un percussionniste aguerri, Minino Garay (qui a gardé son surnom d'enfant) s'envole à la fin des années 1980 en direction de Paris où fourmillent des musiciens venus du monde entier. Rapidement, il acquiert une notoriété d'accompagnateur pour des artistes de variété ou des formations de jazz. Minino Garay s'illustre ainsi aux côtés de Nilda Fernandez, Dee Dee Bridgewater, Julien Lourau, Richard Bona ou Daniel Mille. En 2002, il constitue son propre groupe, Les Tambours du Sud, avec lequel il enregistre un premier album de reprises issues du folklore argentin et de compositions personnelles.

Les albums suivants à base de chansons et de rythmes sud-américains, de jazz et de passages rap se succèdent. Après Kilombo paru en 2006, Minino Garay enregistre Que Lo Pario ! (Naïve, 2009) où brillent le guitariste uruguayen Pajaro Canzani, le pianiste Lalo Zanelli, l'arrangeur Pierre Bertrand, le trompettiste Nicolas Genest et un carré de percussionnistes. En 2011, l'album Gabriel est un projet orienté vers le jazz accueillant Jean-Pierre Como, Jérôme Regard, Pierre de Bethmann, Sylvain Beuf, David Linx, Pierre Bertrand, Javier Girott, Fernando Huergo et Leandro Gufantti.

L'album suivant Asado (nom d'un plat typique) qui paraît en octobre 2013 est un hommage à sa ville natale Córdoba et aux « cuartetos » de sa jeunesse. Il invite une trentaine de musiciens dont les chanteurs Kevin Johansen, Jaïro, Natacha Atlas, Chuchu Pillado, Chino Laborde et les solistes Marc Berthoumieux, Julien Birot, Line Kruse, Majid Bekkas et Pierre Bertrand.