Artist picture of Bring Me the Horizon

Bring Me the Horizon

765 783 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Bring Me the Horizon se forme à Sheffield, dans le Yorkshire, en mars 2004, avec des musiciens issus de différents groupes locaux. Oliver Sykes (chant), Lee Malia (guitare), Matt Kean (basse), Matt Nicholls (batterie) et Curtis Ward (guitare) sont immédiatement signés par le label Thirty Days of Night Records dont ils deviennent la première référence inscrite au catalogue.

Dès le mois d'octobre sort l'EP This Is What the Edge of Your Seat Is Made For. Ce premier essai classé en 41ème position des ventes britannique vaut à Bring Me the Horizon le Kerrang! Award de meilleur nouveau groupe en 2006. La même année paraît l'album Count Your Blessings en prélude à une première tournée nationale avec Lostprophets et The Blackout.

Après la sortie de Suicide Season en 2008, Bring Me the Horizon s'envole pour sa première tournée américaine, tandis que l'album se classe en neuvième position du classement rock indépendant du Billboard. Alors qu'il tourne intensivement en Grande-Bretagne et en Europe, Bring Me the Horizon est lâché par le guitariste Curtis Ward, remplacé par l'Australien Jona Weinhofen. Parti d'une base deathcore, Bring Me the Horizon évolue vers un metalcore sophistiqué. Cette évolution se retrouve sur There Is a Hell Believe Me I've Seen It. There Is a Heaven Let's Keep It a Secret, paru en 2010, qui propulse le groupe au rang de star du genre. L'album, classé n°13 au Royaume-Uni, arrive au sommet des ventes en Australie. 

Bring Me the Horizon enrichit ensuite ses possibilités musicales en 2012 avec l'arrivée de Jordan Fish (clavier, programmation), conduisant au départ de Jona Weinhofen peu avant la sortie du quatrième album. Sorti le 1er avril 2013, Sempiternal prend des allures de triomphe artistique et commercial et hisse Bring Me the Horizon parmi les ténors du metalcore avec un place de n°3 des ventes dans son pays et n°11 aux États-Unis. Fin avril commence une tournée britannique qui emmène le groupe en tête d'affiche des festivals de Leeds et de Reading durant l'été 2013.

Après une tournée américaine et un passage au stade de Wembley le 5 décembre (Live at Wembley paraît en juin 2015), le quintette retourne en studio pour livrer en octobre 2014 les titres « Drown » et « Don't Look Down », réservés à la bande originale du film à succès Drive. L'annonce du cinquième album That's the Spirit, sorti en septembre 2015, est assortie de deux nouveaux titres, « Happy Song » et « Throne ». L'opus, sombre et conceptuel, se classe n°2 des deux côtés de l'Atlantique. Il voit le groupe emprunter une direction plus mélodique et électronique avec de nouveaux extraits plébiscités comme « True Friends », « Follow You » et « Avalanche ». Cela donne lieu à une nouvelle tournée qui débouche sur la sortie en décembre 2016 de l'album en public Live at the Royal Albert Hall, dont les bénéfices vont au Teenage Cancer Trust. Pour l'occasion, les musiciens sont accompagnés par The Parallax Orchestra, dirigé par Simon Dobson.

Dès l'été 2018, Bring Me the Horizon donne de ses nouvelles avec l'apparition d'un nouveau titre, « Mantra », premier extrait du sixième album studio Amo, commercialisé en janvier 2019. Celui-ci, qui comprend d'autres simples comme « Medicine » et « Mother Tongue », accueille Dani Filth (Cradle of Filth) sur « Wonderful Life », la chanteuse Grimes sur « Nihilist Blues » et le rappeur Rahzel sur « Heavy Metal ». Il prolonge aussi la veine metal mélodique et électronique entamée sur le précédent.