Artist picture of Spoon

Spoon

32 167 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Originaire de la capitale du Texas, Austin, le quartette Spoon débarque en 1993 avec, dans ses bagages, des références au krautrock de Can (dont il tire son nom d'après un titre du groupe) et au post-punk de Wire, revisité par le mouvement alternatif américain (Pixies). La formation qui enregistre les titres de Nefarious (1994, Fluffer Records) se compose de Britt Daniel (chant, guitare), Rob Pope (basse, claviers), Eric Harvey (guitare, claviers) et Jim Eno (batterie).

Trois des chansons du premier EP apparaissent sur l'album Telephono (1996), publié par Matador et plébiscité par la critique de rock alternatif, de Spin (États-Unis) à Magic Mushroom (futur Magic rpm) et Newcomer (France). Le rock noisy et déstructuré de Spoon (« Not Turning Off ») resurgit sur l'EP Soft Effects (1997). Dragué par la filiale du groupe Warner, Elektra, Spoon enregistre A Series of Sneaks (1998), dont la promotion est sabordée par un label en pleine restructuration.

Après ces déboires, la formation atterit sur l'indépendant Merge Records, qui s'occupe du nouvel album Girls Can Tell (2001) et d'une vague de rééditions avec bonus. Avec Kill the Moonlight et le hit « The Way We Get By », Spoon profite d'un rayonnement plus important et certains titres commencent à apparaître au générique de films, séries ou émissions TV. Le succès s'amplifie avec Gimme Fiction (2005) puis l'excellent Ga Ga Ga Ga Ga (2008), admis au Top 10 du Billboard.

Si les spécificités musicales de départ s'éfritent à la faveur d'un rock accessible, Spoon poursuit son ascension des charts avec Transference (2010), classé n°4 du Hot 100 américain et porté par le single « Written in Reverse ». Pour son retour en 2014 (le 5 août aux États-Unis, le 25 en France) sur le label Anti, le groupe culte confie la production de They Want My Soul à Joe Chiccarelli et Dave Fridmann. Fort d'un succès étonnant, Spoon accueille un nouveau membre, le guitariste Alex Fischel (ex-Divine Fits).