Artist picture of Julia Lezhneva

Julia Lezhneva

715 fans

Playlists

Biographie

Née le 5 décembre 1989 dans une famille de géophysiciens installés sur l'île de Sakhaline en Russie, Julia Lezhneva (Ioulia Lejneva) commence à jouer du piano et à chanter dès l'âge de cinq ans. Ses parents, conscients d'avoir comme fille un petit prodige, l'inscrivent à l'École Gretchaninov de Moscou pour un suivi intensif qui conduit à l'obtention d'un diplôme en art vocal en 2004.

Admise au célèbre Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou, Julia Lezhneva décroche en 2008 un diplôme d'état pour le chant et un autre pour le piano. Dès la rentrée suivante, la jeune fille suit les cours de Dennis O'Neill à l'Académie internationale de chant lyrique à Cardiff (Pays de Galles) et participe aux masterclasses de la cantatrice Elena Obraztsova, à Saint-Pétersbourg.

Lauréate de plusieurs concours de chant lyrique dont celui des Jeunes Vocalistes (2006) et des Jeunes Chanteurs d'Opéra (2007), Julia Lezhneva fait ses grandes débuts scéniques à l'Auditorium du Conservatoire de Moscou, dans le Requiem de Mozart, sous la direction de Vladimir Minin. Après plusieurs prestations remarquées de Moscou à Tokyo, la cantatrice russe participe au Rossini Opera Festival de Pesaro en 2008 en compagnie du ténor Juan Diego Flores et du chef Alberto Zedda.

La même année, elle chante la Messe en si mineur (BWV 232) de J. S. Bach dirigée par Marc Minkowski. C'est avec ce dernier qu'elle réalise son premier enregistrement consacrés aux Airs d'Opéras de Rossini. Le disque distribué par Naïve en mars 2011 est vivement salué dans la presse classique et obtient un Diapason d'or. Fin 2011, Julia Lezhneva se voit attribuer le Diapason d'or annuel « Jeune talent ». L'artiste qui avait fait sensation aux Classical BRIT Awards en 2010 voit son étoile grandir avec la parution en mars 2013 du récital Alleluia. Ce premier recueil pour Decca réalisé avec l'ensemble Il Giardino Armonico de Giovanni Antonini est composé de motets de Vivaldi, Haendel, Porpora et Mozart. En novembre suit le Stabat Mater de Pergolèse, interprété avec Philippe Jaroussky, joué par l'ensemble I Barocchisti et dirigé par Diego Fasolis.