Artist picture of DJ Mehdi

DJ Mehdi

48 209 fans

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Présent dans l'ombre comme producteur et compositeur depuis plusieurs années, DJ Mehdi a su se démarquer et s'imposer comme un maître des platines à part entière. Sa particularité réside dans le fait de métisser deux genres musicaux complètement différents : l'electro et le hip hop. D'origine tunisienne, DJ Mehdi, de son vrai nom Mehdi Favéris-Essadi, est né à Gennevilliers en 1977.

A l'âge de dix ans il se découvre une passion pour le hip hop, qui ne le quittera plus. Quelques années et une collection de vinyles plus tard, Mehdi offre ses services de DJ au groupe Different Teep (de Manu Key & Lil Jahson) sur La Rime Urbaine (1995) puis d'Ideal J sur Original MC's Sur Une Mission et le suivant Le Combat Continue (1996-98) avant de devenir membre du collectif Mafia K'1 Fry (Légendaire, Invasion Records).

DJ touche à tout

Le DJ travaille d'arrache-pied et continue d'évoluer, se faisant un nom dans le milieu du hip hop français. Le succès ne tarde pas à se profiler à l'horizon, et va bientôt lui tendre les bras. En 1997, il fonde le label Espionage sur lequel on retrouve le collectif 113, Karlito et Rohff. Touche à tout, DJ Mehdi décide de se mettre à la production, et c'est logiquement qu'il produit quasiment l'intégralité des deux albums de 113 dont Les Princes de la Ville (1999), disque couronné de succès et de récompenses : disque de platine et deux Victoires de la musique. Une belle réussite qui ouvre beaucoup de portes à son réalisateur et assoit sa notoriété.

Plus que jamais présent dans le monde du hip hop, DJ Mehdi produit plusieurs morceaux pour différents artistes reconnus tels que le groupe Assassin, Akhénaton, Fabe, Booba ou MC Solaar (« Wonderbra »). Le déclic provient d'une rencontre avec les futurs membres du groupe Cassius, ouvrant le DJ et producteur à l'univers de la techno. Mehdi découvre la musique électronique et s'essaie au mixage. Adepte de ces deux courants musicaux qu'il considère comme liés, c'est naturellement qu'il entreprend la démarche de mixer du hip hop et de l'electro.

Ed Banger

C'est dans cette direction et avec cette envie de nouveauté qu'il produit son premier album en 2002 (The Story Of) Espion, dont l'originalité et l'audace sont saluées par la critique (les titres « About Me » et « Breakaway »), ce lui permettent de se faire remarquer par Pedro Winter puis de rejoindre le label de celui-ci, Ed Banger Records. Fondé trois ans auparavant, Ed Banger records regroupe des DJ tels que le duo Justice qui s'apprête alors à exploser avec le single « DISCO », Sebastian ou Mr Oizo pour n'en citer que quelques uns. Curieux et avide d'expériences nouvelles, Mehdi se lance dans le cinéma et participe à plusieurs bandes originales de films comme Megalopolis, Taxi 3, ou Sheitan. De la même façon, en 2004, il apparaît sur la compilation Superdiscount 2, réalisée par Etienne de Crécy.

En 2006, Mehdi et Pedro Winter choisissent de collaborer et produire ensemble, l'album de la réussite, ce Lucky Boy qui vaut à DJ Mehdi la reconnaissance de son savoir-mixer à plus grande échelle. Avec son idée bien particulière de mélanger les genres, mariant avec virtuosité le rap et l'electro. La sauce prend auprès des amateurs et d'un public plus large faisant de l'album un succès.

DJ Mehdi profite ainsi de la poussée en force du label via la popularité fulgurante et internationale des mixes de Justice. L'inséparable duo remet le couvert début 2011 sur la compilation ludique Let The Children Techno célébrant huit années de création du label Ed Banger Records.

Le 13 septembre 2011, Mehdi Favéris-Essadi alias DJ Mehdi meurt à 34 ans après une chute depuis une mezzanine.