Artist picture of Editors

Editors

205 768 fans

Top titres de l'artiste

Munich Editors 03:46
Papillon Editors 05:24
The Racing Rats Editors 04:17
No Sound But The Wind Editors 03:48
An End Has a Start Editors 03:45
Ocean of Night Editors 05:05
Smokers Outside The Hospital Doors Editors 04:57
Sugar Editors 04:16
Violence Editors 06:06
Magazine Editors 03:55

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Après avoir exercé sous les noms de Pride et Snowfield, le quatuor Editors est remarqué lors d'une fête du journal Fused Magazine qui débouche en 2003 sur un contrat discographique chez Kitchenware Records. Mis sous les projecteurs comme presque tous les autres groupes de sa génération par ses premières parties de Franz Ferdinand, ses chansons aux échos très « eighties » sur la rythmique mais avec des guitares concises et tranchantes, ont trouvé un public sans doute plus large qu'il ne l'espérait lui-même. Son chanteur et guitariste (et à l'occasion pianiste) Tom Smith ayant d'ailleurs confié, un brin perplexe, que ses ambitions d'étudiant s'arrêtaient bel et bien à celles d'une carrière d'ingénieur du son.

Avec ses amis Chris Urbanowicz à la guitare, Russell Leetch à la basse et Ed Lay à la batterie et une succession de titres favorablement accueillis dans les charts et par la presse, il a pourtant réalisé un parcours fulgurant, le premier album The Back Room, paru en 2005, obtenant la deuxième place des charts grâce à la chanson « Munich ». Sorti en juin 2007, l'album suivant An End Has a Start se classe pour sa part au sommet des classements et permet aux « Editeurs » de se signaler favorablement dans les grands festivals comme celui de Glastonbury, où ils démontrent qu'ils sont aussi un groupe scènique de grande valeur, faisant preuve d'audace, notamment quand il apparaît comme aux Electric Proms en 2007 avec un quatuor à cordes, sans perdre une once de crédibilité.

En 2009, le groupe souhaite se débarasser de l'image encombrante d'héritiers de Joy Division et Echo & the Bunnymen. Editors opte alors pour un virage électronique avec l'album In This Light and On This Evening, produit par Mark Ellis. Classé numéro un à sa sortie en octobre, l'album assorti du simple à succès « Papillon » offre des perspectives ambitieuses au quatuor qui collabore à la bande originale du film Twilight, chapitre II : Tentation avec le titre « No Sound But the Wind ». Le 11 juin 2010, Editors se retrouve à faire la première partie de Muse au Stade de France.

Le 16 avril 2012, c'est le coup de théâtre. Le guitariste et pilier du groupe Chris Urbanowicz quitte ses camarades en raison de « différends musicaux ». Il est remplacé par deux jeunes recrues, Justin Lockey et Elliott Williams. Editors repart à l'assaut du côté de Nashville où est enregistré le quatrième album The Weight of Your Love avec le producteur Jacquire King. Annoncé par le simple « A Ton of Love », il marque un retour au rock puissant des deux premiers albums et envisage un nouvel avenir malgré des critiques plus insistantes.

Classé numéro six, il ouvre la voie à une remise en question qui se transforme en nouvelle orientation dark wave sur son successeur In Dream, produit par le groupe en Écosse et mixé par Alan Moulder. Porté par les extraits « No Harm » et « Marching Orders », l'album dévoilé en octobre 2015  comprend la participation de la chanteuse de Slowdive, Rachel Goswell, sur « The Law ». Pour son sixième album Violence, paru en mars 2018, la production est partagée avec Leo Abrahams. Plus introspectif que ses prédécesseurs, il comprend pour extraits les titres « Magazine » et « Hallelujah (So Low) ».