Artist picture of Armand van Helden

Armand van Helden

39 217 fans

Top titres de l'artiste

U Don't Know Me (feat. Duane Harden) Armand van Helden, Duane Harden 08:04
You Don't Know Me (feat. Duane Harden) Armand van Helden, Duane Harden 04:02
Freedom (You Bring Me) Snakehips, Armand van Helden 03:08
My My My Armand van Helden 03:02
Wings Armand van Helden 03:01
Bonkers Dizzee Rascal, Armand van Helden 02:57
The Funk Phenomena Armand van Helden, Armand Van Helden Presents Old School Junkies, Old Skool Junkies 06:57
Ask Me Duck Sauce, A-Trak, Armand van Helden 03:13
I Want Your Soul Armand van Helden 06:39
The Answer Chris Lake, Armand van Helden, Arthur Baker, Victor Simonelli 03:23

Artistes similaires

Playlists

Biographie

Armand van Helden est né à Boston le 1er janvier 1970 d'un père indo-néerlandais et d'une mère franco-libanaise.
Il commence son approche de la musique électronique a 13 ans par l'acquisition d'une boite à rythme. En parallèle de ses études il commence à mixer, et se trouve engagé en 1988 dans des clubs lors de son retour a Boston.

Sa carrière débute réellement en 1991, quand il quitte son travail de conseiller juridique pour devenir DJ résident au Loft l'un des club les plus connu de l'époque. Là bas, Armand van Helden a commencé à jongler avec des titres de house plus musclés, qui reposaient sur des échantillons musicaux. Il a commencé à éditer certains titres pour le compte de la société de remix X-Mix, basée à Boston sous l'égide de Neil Petricone. Il sort son premier single officiel, un mix de « Stay On My Mind » de Deep Creed sur le label Nervous Records.

L'année suivante, il sort « Move It To the Left » (de Sultans of Swing) sur le label Strictly Rhythm. Le succès modéré de se titre l'incite a partir pour New York en 1993. Il ne lui faudra qu'un titre pour se hisser au-dessus de la mêlée, avec « Witch Doktor » qui entre dans le Top 5 en 1994. Son style se caractérise par des rythmes torrides, par des partitions vocales ténébreuses et par l'intervention de sirènes musclées.

A partir de ce moment, Van Helden devient un incontournable faiseur de tube, sollicité par de nombreux artistes  : Ace of Base, 2 Unlimited, New Order, Deep Forest, Jimmy Somerville, Deee-Lite et Faithless.

1996 sera l'année de la reconnaissance par le grand public avec deux tubes : son titre personnel, extrait de son premier album : « The Funk Phenomena » et le remix pour Tori Amos « Professional Widow » dont il compose l'album avec des influences hip-hop , avec des samples de voix du Wu Tang-Clan et KRS One. Ces deux morceaux qui feront danser l'année 96 lui ouvriront la porte de collaborations avec des artistes de renom tel Rolling Stones, de Janet Jackson (« Got 'til It's Gone ») et Puff Daddy ou de d'artistes du moment tel que Britney Spears ou Daft Punk.

1998 est l'année de la consécration pour Armand Van Helden : son plus gros tube « You don't know me » chanté par Duane Harden remue les dancefloors du Monde entier et l'album dont il est extrait : 2 Future 4 U, où le DJ puise dans ses bases hip hop pour créer des morceaux bien punchy est une belle réussite.

S'en suivirent d'autres albums, moins marquants : Killing Puritans (2000), Ghandi Khan (2001) et Funk Phenomena : The Album en 2003.

En 2004, Van Helden sort une compile appellée New York : A mix odyssey qui retrace en quelques sortes son parcours musical et où il place ces derniers singles, dont le très efficace « My, my, my ».

En 2005 sort : Nympho, suivi de l'excellent Ghettoblaster (2007).