Artist picture of Andreas Vollenweider

Andreas Vollenweider

8 126 fans

Playlists

Biographie

Andreas Vollenweider voit le jour le 4 octobre 1953 à Zurich en Suisse. Fils du compositeur et organiste Hans Volleweider, il baigne forcément dans une ambiance musicale et s'initie en autodidacte à de nombreux instruments. En 1975, Andreas Vollenweider met au point une harpe électrique qui va devenir sa signature musicale.

Eine Art Suite in XIII Teilen en 1979 est remarqué en Suisse, Andreas Vollenweider est même invité au festival de jazz de Montreux. C'est son deuxième album et le premier à sortir internationalement, Behind the Garden - Behind the Wall - Under the Tree en 1981 qui lance sa carrière. La musique de Andreas Vollenweider apparaît alors comme entièrement originale, une musique de relaxation qui n'est pas de la musique planante telle que pratiquée à l'époque par Vangelis, Klaus Schulze ou Jean-Michel Jarre.

Caverna Magica en 1983 achève d'établir la renommée de Andreas Vollenweider, qui devient une vraie référence avec ce splendide album. White Winds en 1984 permet à Andreas Vollenweider de faire ses premiers pas aux Etats-Unis. Essai vite transformé avec Down to the Moon en 1986 qui est n° 1 jazz du Billboard (n° 60 du classement général). Dancing with the Lion en 1989 marque une importante avancée de la musique de Andreas Vollenweider, son style incorporant désormais de nombreux éléments de musiques du monde et se rapprochant de la world fusion.

Après un Book of Roses moins marquant en 1991, Andreas Vollenweider innove de nouveau avec Eolian Minstrel en 1994, où les parties chantées prennent de l'importance avec la voix de Carly Simon. Véritable star, Andreas Vollenweider se produit alors avec des artistes comme Luciano Pavarotti ou Zucchero, donnant une touche new age à ce qu'il faut appeler de la variété internationale.

En 1998, Andreas Vollenweider sort le très symphonique Kryptos, avant de composer Wolkenstein pour célébrer les 150 ans du canton de Zurich. Cosmopoly en 1999 compte sur des invités comme Abdullah Ibrahim, Milton Nascimento et de nouveau Carly Simon. Andreas Vollenweider se consacre ensuite à la diffusion de son patrimoine, pilotant les sorties de compilations et de DVD. A I R en 2009 montre que Andreas Vollenweider navigue toujours aussi royalement entre new age et world fusion.